Voilà 1 an jour pour jour qu’éclatait la deuxième mutinerie sur le centre pénitentiaire de Valence au quartier maison centrale.

Des agents blessés aussi bien physiquement que psychologiquement, certains ont encore à ce jour des soins et n’ont pas pu reprendre le travail…

 

Un bâtiment complètement dévasté avec des sommes astronomiques annoncées pour sa reconstruction…

Et maintenant ?

 

Depuis donc une année les détenus du quartier maison centrale 2 ont été placés sur le quartier numéro 1 puisque le QMC2 est totalement détruit.

Les surveillants ont été doublés sur chaque étage et les mouvements bien plus accompagnés et encadrés.

 

Le résultat de cette politique de renforcement en moyens humains et de ce binômage est sans appel, quasiment aucun incident à déplorer, une détention calme et apaisée, des personnels revenant au travail sans cette fameuse boule au ventre.

 

Seulement voilà, économie quand tu nous tiens, l’annonce du Garde des Sceaux le 23 mars de cette année est claire sur le fonctionnement des QMC de Valence, il n’y aura qu’un seul personnel par étage sur le QMC ..

 

L’UFAP UNSa Justice du CP Valence avait dénoncé le manque de personnel aux étages des QMC dès l’ouverture de ceux ci en début d’année 2016, le résultat chacun le connaît.. (Sinon voir photos de presse plus haut)

L’administration souhaite repartir sur les mêmes erreurs et isoler un agent par étage dès le début de cette année, c’est à notre sens incompréhensible et inadmissible ! ! 

L’UFAP UNSa Justice du CP Valence exige que la position de l’administration sur la fin de ce binôme à l’étage soit revu, il n’est pas pensable de jeter les personnels dans la fosse aux lions en croisant les doigts pour que cette fois-ci, ça fonctionne…

 

 

Pour le Bureau UFAP UNSa Valence,

Sylvain ROYERE

Valence, le 27 novembre 2017

Related posts