AGRESSIONS…ET DE TROIS – Tract UFAP Unsa Justice MA Saint-Brieuc

AGRESSIONS

…ET DE TROIS

Encore une fois les choix d’affectation des détenus au quartier de semi-liberté met en danger le personnel de surveillance.

 

Le syndicat local UFAP/UNSA dénonce ces affectations depuis leur mise en œuvre.

 

Ce mercredi 10 janvier 2018, une troisième agression a eu lieu au quartier de semi-liberté par une personne détenue qui n’a pas sa place dans ce quartier.

 

Le Quartier de Semi-liberté est devenu un coupe-gorge.

 

Il est d’autant plus incompréhensible que des détenus fragiles affectés en maison d’arrêt et sous surveillance spécifique ainsi que d’autres personnes détenues qui se déplacent difficilement se retrouvent dans ce quartier.

 

Le syndicat local UFAP/UNSA Justice exige le retour dans le bâtiment de détention qui leur est dédié des personnes détenues.

Le représentant local UFAP/UNSA Justice

 

Related posts