Allons rencontrer la ministre ensemble !…

Samedi, l’UFAP UNSa Justice appelait l’ensemble des Personnels à continuer l’action, à intensifier la mobilisation et à durcir le mouvement !…

Ce matin à 9h00, près de 140 établissements sont en mouvement sous différentes formes pouvant aller jusqu’au dépôt des clefs pour certains… Le mouvement d’action prend de l’ampleur !… Le gouvernement doit en prendre conscience… Le pourrissement de ce conflit est de sa responsabilité !

Hier soir, la garde des Sceaux a sollicité des rencontres individuelles avec les Organisations Syndicales représentatives. Celle-ci appuie sur le champignon de la division !…

Si les trois Organisations Syndicales ont des divergences sur certaines revendications, il n’en demeure pas moins, qu’elles sont toutes les trois dans l’action devant les établissements, sans état d’âme !…

L’heure est grave et la situation de notre quotidien inacceptable !…

L’UFAP UNSa Justice n’accepte pas de jouer le jeu proposé par le gouvernement qui veut faire imploser cette mobilisation. C’est la raison pour laquelle, l’UFAP UNSa Justice ne peut imaginer ce rendez-vous de façon dispersée.

Nous appelons les trois Organisations Syndicales à refuser cette forme de dialogue, qui n’a pour but que la division et la dispersion de cette mobilisation.

Soyons fermes sur ce point !… Les  trois Organisations Syndicales doivent être reçues ensemble !…

Nous avons des revendications différentes, OK !… Et alors !… Cela ne donne pas le droit à la Chancellerie de nous diviser. C’est à eux de nous faire des propositions acceptables et à la hauteur de nos besoins, tant sur le plan de notre sécurité, que sur nos conditions de travail, que sur la reconnaissance et l’attractivité de nos métiers en revalorisant nos rémunérations.

D’ores et déjà, le Secrétaire Général de l’UFAP UNSa Justice rentre en contact avec ses deux homologues de Force Ouvrière et de la CGT.

Paris, le 22 janvier 2018.

 

oui a une rencontre avec la GDS tous ensemble !

Related posts