– BELLE DÉCOUVERTE –

Le 18/04/2017.

Tout porte à croire, à la lecture de ce titre, que le bureau local ufap/uns a justice a décidé de
communiquer sur les événements du week-end dernier où une opération de fouille, sur l’ensemble des
visiteurs présents pour les parloirs du samedi matin a été menée, renforcée par une unité cynophile de
la Police Nationale. On peut croire aussi que le bureau local ufap/uns a justice soit satisfait qu’ une
telle opération ait enfin eu lieu, et espère même la voir régulièrement se renouveler, mais le résultat de
cette opération (près d’1/2 kg de résine de cannabis) amène plus d’inquiétude que de satisfaction !!
NON, c’est bien sur un autre événement que le bureau local ufap/uns a justice tient à manifester
son indignation.
Comme il en est de coutume, il a été planifié une séance de sport pour nos camarades élèves
surveillants qui effectuent leur stage sur notre établissement. Jusque là tout va bien.
Pourtant, l’organisation de cette séance de sport va dépasser l’entendement et faire encore
parler du C.D d’Eysses dans les différents services de formation!!!!!!
Car c’est tout simplement sur le stade de la détention, sur le créneau horaire de la séance de sport des
détenus ET EN PRÉSENCE DE CES DERNIERS , qu’il a été demandé à nos collègues de se
présenter en survêtement ce vendredi 07 avril. Ils ont alors pu goûter à des tours de terrain sous une
bonne escorte de détenus et à une séance de musculation sous le regard moqueur de nos
pensionnaires présents !!!
Alors qu’il est déjà difficile d’asseoir son autorité et réussir à se faire respecter sur les coursives
lorsqu’on est élève, était il formateur de leur faire endurer cette situation. Était il indispensable, pour le
bien de son stage, de mettre dans une salle de musculation, en tenue de sport, au milieu de détenus,
notre collègue élève-surveillante ????
Indigne et pitoyable, c’est une véritable faute professionnelle de la part de ceux qui ont cautionné cette
séance de sport qui à véritablement déstabilisé nos collègues. La belle découverte faite par ces élèves
lors de leur stage sera surtout le mépris qu’on peut avoir dans cette administration envers le « petit »
personnel.
Le bureau local ufap/uns a justice n’acceptera pas qu’une telle situation se reproduise et demande à
notre direction que des consignes soient passées aux concernés.
Le bureau local ufap/uns a justice demande que lors de la venue de chaque élève en stage sur notre
C.D, il soit systématiquement souscrit, sur le budget de la formation,une adhésion pour la salle de
musculation auprès de l’amicale du personnel de notre établissement, qui plus est, leur propose un
tarif préférentiel. Ainsi une autre solution pourrait s’offrir au formateur lorsqu’il ne lui est pas possible de
proposer une organisation digne pour la séance de sport de nos collègues !!!
Le bureau local ufap/uns a justice n’a plus qu’a espérer, désormais, que cette difficile situation vécue
par ces élèves leur permettent d’obtenir l’indulgence de nos encadrants à la hauteur de la
mésaventure qu’ils ont subi. Car comme on vient de le constater, personne n’est à l’abri de commettre
des erreurs.
Pour le bureau local ufap/uns a justice :
Le secrétaire Vincent LEBRUN.
Le secrétaire adjoint Carlos RUIVO.
Le délégué responsable des élèves Gregory MARIAN.

Related posts