CAP T.A. Brigadier 2017 : Déclaration liminaire

Nous sommes réunis dans le cadre de la CAP d’avancement 2017 au grade de Surveillant-Brigadier pour la troisième fois, ce lundi 9 octobre.

De 2013 à 2017 plus de 6200 Surveillants auront été promus à ce grade, dont 937 Surveillants (833 aux UV et 104 au choix) qui attendent leur nomination depuis le 1er janvier ! …

Si nous pouvons nous féliciter d’autant de promotions, la situation de cette année est inacceptable et indigne de la reconnaissance que l’administration doit à ses Personnels !

Les conséquences de ce retard sont multiples :

  • Manque à gagner depuis 10 mois déjà,
  • Indexation manquante sur les heures supplémentaires effectuées depuis le 1er janvier,
  • Arrêté de promotion dont la publication risque d’être tardive et par conséquent, pouvant induire un impact sur la fiscalité 2018 de certains Agents…

Les élus de CAP de l’UFAP UNSa Justice n’auront eu de cesse d’alerter l’administration depuis des mois, sur l’état catastrophique du fichier des Personnels permettant d’effectuer les promotions. Ils se seront mobilisés pour pallier du mieux que possible aux déficiences de l’administration afin que cette CAP puisse se tenir.

La Première Organisation Syndicale constate et dénonce le manque de pilotage et de gestion aux niveaux des DI, ainsi qu’à la DAP !

Du passage des Unités de Valeur à l’acquisition formalisée dans le dossier de l’Agent, c’est du grand n’importe quoi. A tel point, qu’il aura fallu plus de 10 mois pour que cette CAP se tienne !

L’UFAP UNSa Justice ne peut accepter plus longtemps une telle situation !…

Et pour cause, de par le protocole d’accords qu’elle a signé en 2013 pour le CEA, permettant ces promotions et du relevé de conclusion relatif à la réforme de la chaine de commandement qui permettra à 470 Surveillants et Surveillants-Brigadiers (en plus du flux classique) de prétendre à une promotion sur les cinq prochaines années, l’UFAP UNSa Justice s’inquiète de cette gestion avec autant de promotions à venir.

Aujourd’hui, l’échelon moyen pour prétendre à la promotion de Surveillant-Brigadier au titre des UV, tourne autour du 7ème et 8ème échelon. L’objectif engagé par l’UFAP UNSa Justice était d’atteindre un niveau moyen autour du 7ème échelon au terme de l’exercice 2018 !… Cet objectif sera atteint !

Par conséquent, eu égard à la situation catastrophique constatée sur la gestion des Unités de Valeur et des exercices promotionnels à venir, l’UFAP UNSa Justice propose de se saisir de l’opportunité de la réforme sur la chaine de commandement, qui va de fait réouvrir le décret du statut particulier du Corps d’Encadrement et d’Application, afin de modifier et simplifier les modalités d’accès au grade de Surveillant-Brigadier, allant jusqu’à la suppression des Unités de Valeur puisque l’administration n’arrive pas à les gérer.

En qualité de signataire, l’UFAP UNSa Justice fera prochainement des propositions concrètes en ce sens.

L’UFAP UNSa Justice, le Syndicat qui propose, agit !…

Paris, le 9 octobre 2017.

Les représentants UFAP UNSa Justice

à la CAP du CEA.

091017 – DECLARATION LIMINAIRE TA BGD 2017 du 091017

 

 

Related posts