CD MURET: WEEK-END CANICULAIRE A MURET !

MURET, le 12 juin 2017

 

Alors que les météorologues avaient annoncé un week-end très chaud, les syndicats muretains ne s’étaient pas trompés sur la température de l’établissement.

En effet, bon nombre d’agents étaient absents pour l’ouverture des nouveaux parloirs. Notre organisation syndicale dénonce depuis des mois la folie d’ouvrir cette nouvelle structure avec autant de sous-effectifs, -13 agents au compteur !

Un directeur parti à la retraite, un autre qui arrive ce mardi bien embarrassé par le cadeau empoisonné du directeur interrégional qui lui impose cette ouverture ! Le « téléphone rouge » a sonné ce week-end entre le DI et les syndicats.

Pour l’UFAP/UNSa, nous ne voulons pas négocier des arrivées sur la prochaine CAP, car cela ne va résoudre en rien l’ouverture de ces parloirs !

Il faut renforcer cet établissement de façon significative, aussi bien coté surveillants que coté 1ers surveillants !

Même si le CD MURET n’a pas des conditions de travail aussi pénibles qu’en Maison d’Arrêt, on ne peut pas faire revenir des agents les week-end ou jours fériés sans arrêt, ils ont droit aussi à une vie familiale, cela se respecte, surtout quand bon nombre de personnels sont plus proches des 50 ans que des 30 !

Aucune anticipation n’a été faite à ce sujet depuis des années !

Heureusement que cet établissement a 18 demandes de prolongation d’activité, (d’après la direction CD MURET) sinon ce serait la bérésina !

Ce week-end, bon nombre d’agents et de gradés ont joué le jeu pour faire tourner l’établissement, mais il ne faudrait pas que cela continue, car eux-aussi, en ont peut-être gros sur la patate de toujours rendre service à l’Administration, sans aucun retour ! Certains sont dégoûtés des promesses qui ne sont pas tenues (avancement, promotions), ils vont peut-être un jour le faire remarquer à leur façon, qu’ils soient surveillants, 1ers surveillants ou même officiers !

L’UFAP/UNSa n’a jamais attisé les braises, le brasier s’attise depuis des mois, et il n’est pas prêt de se calmer si le Directeur Interrégional ne revient pas sur sa décision de reporter l’ouverture des nouveaux parloirs !

Surtout que le chantier qui devait démarrer en juin sur la zone parloir est reporté, nous espérons que le DI est au courant, car ça fait bien longtemps que cet établissement n’a pas une politique de communication à la hauteur !

P/Le Bureau Local UFAP/UNSa Justice CD MURET

Laurens MAFFRE

Related posts