CDC – CR CAP des 22 et 23 février 2017

Les mercredi 22 et jeudi 23 février s’est tenue la première CAP du Corps de Commandement pour l’année 2017.

Après lecture des différentes déclarations liminaires, l’Administration a bien confirmé la réflexion relative à la réforme des officiers précisant que le budget n’était pas encore alloué.

Comme une réforme ne s’inscrit pas dans une continuité budgétaire, elle ne peut pas être calculée sur un budget constant. Il faut donc bien attendre la définition des contours pour opérer le calcul du coût d’un plan de réforme qui se doit d’être ambitieux, CQFD ! L’Administration informe les élus de CAP que la prochaine liste d’aptitude de DSP concernera encore les officiers pour l’année 2017.

Concernant cette CAP, ce n’est pas au travers des résultats que la situation générale des Personnels du Corps de Commandement s’améliorera. En effet, les officiers sont toujours dans la même détresse, les sentiments d’injustice, de frustration et de mal être ne cessent d’augmenter. Même si lUFAP UNSa Justice a essayé de limiter la casse, il y a encore trop d’affectations sur les postes « à profils » basées sur le réseau  »copinage et à la tête du client ». Comme d’habitude, on ne tient compte du grade et du parcours de carrière que quand cela arrange, autrement « on n’a pas le profil ».

Par nature, les travers de l’Administration reprennent, pas besoin d’être passé par la case « chef de détention » pour être proposé ACE. De même, avoir été adjoint n’est pas obligatoire pour être proposé CE, enfin pour certains, car pour d’autre même avec un parcours exemplaire et chargé en délais, cela ne suffit jamais !!!!

Vous l’aurez compris, la mascarade n’a que trop durée et c’est pourquoi nous devons profiter des discussions pour tout changer afin d’améliorer in-fine la situation des Agents. Et que dire de ces soi-disant élus du personnel qui se rendent complices de la DAP en s’empressant d’informer l’Administration sur les dossiers  »disciplinaires » de ceux qu’ils sont censés représenter, spéculant même sur les décisions de justice avant même qu’elles ne soient rendues ?

Comme à son habitude, l’UFAP UNSa Justice s’est battue pour défendre les intérêts du plus grand nombre d’officiers et, a obtenu l’ouverture d’un groupe de travail relatif à la création de critères de mobilités comme évoqué dans notre déclaration liminaire.

Un calendrier reste donc à définir mais, pour l’UFAP UNSa Justice, nous ne saurions accepter d’être pris en otage par une quelconque excuse de sous-effectif du service RH4 ou d’un manque de motivations des autres organisations. Les états d’âmes du fonctionnement actuel laissant l’exercice facile de placer les copains ne nous empêcheront pas d’avancer sur ce dossier légitime et tant attendu par le terrain.

Pour terminer, force est de constater que certains, plus intéressés à colorier en rouge la carte de France en conseillant aux officiers de boycotter les réunions alors qu’eux-mêmes, ne risquant rien, viennent sans vergogne siéger en CAP : chacun appréciera !!!

L’UFAP UNSa Justice, fidèle à ses engagements continue d’œuvrer pour le plus grand nombre sans pour autant être naïve sur les motivations des uns et des autres !!!

 L’UFAP UNSa Justice, une présence quotidienne….

Paris le, 2 mars 2017 

Les élus UFAP UNSa Justice du Corps de Commandement

020317 – CR CAP CDC des 22 et 23 février 2017

Related posts