Cela devait arriver…

SYNDICAT LOCAL DE LA MAISON D’ARRET DE SAINTES

Saintes, le 02 Janvier 2017
Cela devait arriver……

Ce samedi 31 décembre 2016, les projections sur la cour de promenade Est, dénoncées depuis longtemps par les O.S locales et régionales, ont connu leur apogée.
En effet vers 16h30, des détenus visiblement ivres ont refusé de réintégrer leurs cellules.
Dans un déclenchement de violence inouïe, ils ont saccagé : cabine téléphonique, caméras, câbles électriques, grilles en fer, plexiglas, mis le feu sur la cour de promenade.
L’intervention des Eris fût nécessaire pour un retour au calme.
Sur les trois meneurs identifiés, deux ont été immédiatement transférés avec l’aide des Eris et un mis en prévention.
La cour de promenade est inutilisable….
L’Ufap-Unsajustice demande une sanction exemplaire lors de la commission de discipline.
Faut-il attendre un drame pour l’obtention d’un filet anti-projection ou autre moyen pour sécuriser cette cour de promenade ??
L’Ufap-Unsajustice dit : stop aux budgets énormes pour la population pénale (médiation animale, relaxation….)
OUI aux budgets pour la sécurité du personnel NON à l’insécurité……
L’Ufap-Unsajustice félicite tous les personnels présents ce samedi pour leur calme et leur professionnalisme.
Le bureau local
Copie aux autorités

L’Union Régionale de Bordeaux soutient notre camarade Thierry Cordelette
« Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »

Related posts