CHATEAUDUN, les oubliés de la République

UNION REGIONALE

U.F.A.P

de la D.I.S.P de DIJON

 

Dijon, le 20 septembre 2017

 

 

 

CHÂTEAUDUN, les oubliés de la République.

 

 

Ce n’est pas faire de la démagogie que de parler d’oubliés, c’est juste la réalité qui se traduit par le désarroi et le sentiment d’abandon des personnels de cette structure.

 

Depuis quelques temps, une lente érosion des ressources humaines a lieu sans que les autorités ne lèvent le petit doigt. Un mode plus que dégradé s’est mis en place dans une routine effrayante. Quatre agents dont un PIC pour gérer un bâtiment sur trois niveaux s’apparente plus à « Respecto Land » qu’à une prison Républicaine. Cet abandon des coursives aboutira au chaos avec une main mise des détenus sur la détention.

Quoi de plus normal pour certains cols blancs militant pour un paysage pénitentiaire à la Botton. !!!

 

Les événements de ce samedi 16 septembre sont la preuve du processus d’abandon de l’autorité de l’État. En fin d’après-midi, treize détenus ont refusé de sortir de promenade invoquant en principale revendication la non ouverture des UVF. En tout état de cause, il est impossible et hors de question d’ouvrir ces UVF dans cette structure qui ne garantit plus la sécurité de son personnel.

Les résultats de la CAP de surveillants et surveillants Brigadiers de septembre ne nous rendent pas optimistes dans un avenir proche.

 

L’ Union Régionale UFAP  apporte tout son soutien aux personnels de Châteaudun pour leur professionnalisme et leur  sang froid durant cette épreuve. A l’inverse des gouvernants, ils n’abdiquent pas et croient encore en cette institution.

 

L’Union Régionale UFAP  félicite l’Équipe Régionale d’Intervention et de Sécurité de Paris pour sa contribution afin de faire revenir l’ordre dans la structure, et remercie celle de Dijon dont la présence pendant deux jours a été rassurante et précieuse pour le personnel local.

 

Nous exigeons  le respect pour les personnels en demandant aux décideurs de prioriser le volet sécuritaire dont une des strates est la résorption des carences d’effectifs.

 

Sommes nous trop exigeants avec eux ?!…

 

Un début de réponse a été donné par la Garde des Sceaux qui est plus sensible aux appels du pied de Madame Hazan (contrôleur général des lieux de privation de liberté) avec en point de mire l’élargissement de l’accès à la téléphonie pour les détenus, qu’aux appels de détresse des personnels des prisons Républicaines.

 

Pour l’Union  Régionale  UFAP de Dijon

Les secrétaires Généraux,

Thierry CORDELETTE – Angui ANASSE

Bastien DELAGNEAU- Laurent BOITRAND

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  U.R UFAP  –  72 rue d’Auxonne  – 21 033 DIJON Cedex  – Tél : 03.80.63.85.78  –  Fax : 03.80.65.24.86 –  Port : 06.11.30.68.66

 

 

 

 

Related posts