CLAP DE FIN POUR LE R.P.O 1 : LA DAP CONTINUE DE FAIRE LA SOURDE OREILLE !

Le 23/11/2017, se tenait à la Direction de l’Administration Pénitentiaire, le dernier CT-AP (Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire) de l’année ! Lors de ce comité technique, la D.A.P a donc appelé les organisations syndicales représentatives de l’Administration Pénitentiaire à se prononcer sur le R.P.O 1 (Référentiel des Pratiques Opérationnelles 1).
Pour l’UFAP UNSa Justice, depuis maintentant deux ans, la Direction de Projet chargée des S.P.I.P s’entête à mettre sur pied un projet totalement déconnecté de la réalité ! Ne retenant qu’une vision partielle du métier de C.P.I.P, basé uniquement sur la gestion du risque, les reflexions « in abstracto » developpées par la D.A.P interroge grandement notre organisation. Pour cause, celles-ci ne tiennent clairemement pas compte de la surcharge de travail actuelle!
Pour la 1ère Organisation Syndicale, il était nécessaire de définir au préalable, les moyens de fonctionnement des S.P.I.P, au travers d’organigrammes structurels !
Qu’a donc à gagner la D.A.P et la D.P-S.P.I.P à foncer tête baissée?
Par ailleurs, l’UFAP UNSa Justice a de nouveau mis en garde nos dirigeants, quant à l’excés de zèle que pourrait avoir certains service, à utiliser ce référentiel comme moyen de coercition ! Sur ce point, l’Administration s’est engagé a diffuser une note de cadrage pour clarifier la mise en application de ce référentiel !
Enfin, la 1ère Organisation Syndicale a interppelé le Directeur de l’Administration Pénitentiaire sur les engagements pris lors du CT-SPIP du 27/09/2017. Parallèlement au deploiement du R.P.O 1, le D.A.P s’était engagée à faire émerger les chantiers nécessaires à l’application des R.E.P 29, 33, 21 et25 relatives aux moyens, à la rémunération et à la formation !
En réponse à notre interrogation, celui-ci a déclaré œuvrer pour l’ouverture de ces chantiers et pour la mise en application de la réforme statutaire aux dates initialement prévues. Sur ce dernier point, la D.A.P reste donc dans l’attente de l’arbitrage du gouvernement.
Au vu de ces éléments de contexte, dans l’attente de la décision relative à la réforme de la Filière Insertion Probation, et en cohérence avec la position prise en CT-SPIP, l’UFAP UNSa Justice n’a pas émis un avis favorable au texte proposé et s’est donc abstenue !
C’est pourquoi l’UFAP UNSa Justice restera vigilante quant au déploiement de ce référentiel, mais aussi quant à la concrétisation des moyens y étant liés.

A Paris, le 24/11/2017
Les Secrétaires Nationaux F.I.P
Pour l’UFAP UNSa Justice

Related posts