Communiqué: Bravo et merci pour cette révolte!

Avant tout, nous tenons à remercier vivement tous ceux qui ont soutenu le blocage national, pénitentiaires, militants syndicaux, agents du Ministère de la Justice, citoyens et parfois mêmes des politiques , et leur assurer que pour l’Union Régionale UFAP-UNSa Justice, les gestes de compassion, de soutien et de sympathie exprimés envers les grévistes resteront à jamais gravés dans nos cœurs et nos têtes.
Bravo et merci!
Dès le drame de Vendin-Le-Vieil, nous avons soutenu ce mouvement social légitime et historique qui avait débuté suite à des tentatives de meurtres et agressions violentes envers nos camarades! Actes barbares qui semblaient rendre insensibles nos gouvernants car nous avons reçu en premier lieu que mépris et arrogance de notre ministre qui n’a pas vu venir la colère pénitentiaire montante et déterminée.
Après 2 semaines de mobilisation et une consultation de ses bureaux locaux de toute la France, l’UFAP-UNSa Justice a décidé de signer le relevé de conclusions proposé par le gouvernement et qui faisait suite à la consultation des 3 Organisations Syndicales représentatives. Même le syndicat patronal a été entendu sur sa vieille revendication: la dotation de chaussures «type magnum». Qu’il en soit remercié par ses adhérents et tous les collègues.
A l’issue de ce vote, nous avons été à l’écoute de l’incompréhension et la colère qui ont submergé les bureaux locaux, les adhérents, sympathisants UFAP-UNSa Justice de l’Union Régionale de Bordeaux en apprenant la décision de l’ensemble des autres Unions Régionales de signer l’accord qui mettra fin au mouvement pour notre organisation syndicale. Mais à l’Union Régionale UFAP-UNSa de Bordeaux, n’en déplaise à certains, nous sommes respectueux de la démocratie et nous sommes fiers de notre courage et de notre détermination face à l’intolérable.
Le combat se finit donc mais pas la guerre, nous allons suivre et surveiller la mise en place de ce relevé de conclusions et plus particulièrement les engagements concernant la sécurité.
Pour rappel, depuis sa création en 1987, l’UFAP-UNSa Justice revendique des structures et des quartiers pour les détenus violents, à présent la pénitentiaire va enfin pouvoir bénéficier de ces outils.
Cette mobilisation historique a permis aux directeurs et décideurs de constater la volonté et le courage de nos pairs qui ont lutté devant nos prisons. Malgré les menaces et les sanctions, ils savent à présent que les pénitentiaires ne resteront pas des moutons attendant leurs bourreaux.
Le rapport de force n’est plus le même!
A bon entendeur!
Camarades, collègues, amis, encore une fois nous vous disons bravo et merci pour cette révolte!

Le 01/01/2018 Pour l’UR de Bordeaux
Anne Lise Guillot & Thierry Not
Didier Baigneux & Samuel Berhault

P.-S. : Un mouvement social crée fatalement des tensions entre OS, camarades et collègues mais c’est aussi dans la lutte qu’émerge la solidarité et la bienveillance…A ceux qui profitent de ce moment de communion pour faire une campagne de diffamations et d’insultes envers l’UFAP-UNSa Justice, sachez que nous éprouvons toujours de la pitié pour les esprits faibles dont les propos et actes violents reflètent une argumentation essoufflée voire arriérée. Définitivement et inexorablement le sentiment de pitié nous envahit face à votre bêtise crasse et renforce notre dévouement au service de tous les agents du Ministère de la Justice.

Related posts