Communiqué – Union Régionale de Bordeaux

Camarades de la Nouvelle Aquitaine,

Pour faire suite aux tentatives d’assassinat de Vendin-le-Vieil, force est de constater que notre chère Ministre de la Justice n’est pas animée des meilleures intentions à notre égard.

Face à cette posture, les agents de la Pénitentiaire vont encore une fois montrer à la population Française leur instinct de survie et la rage d’en finir avec cette escalade de violence gratuite .

Le blocage devient donc une nécessité dans la situation actuelle, les Pénitentiaires ne veulent plus être victimes de leurs conditions de travail.

Le gouvernement doit donner à ses fonctionnaires les moyens de défense et de protection afin qu’ils puissent maintenir l’ordre et la discipline dans les prisons françaises.

La Pénitentiaire doit devenir la préoccupation quotidienne de notre Ministre!
Qu’elle se le dise!!!
Qu’elle se rappelle qu’historiquement devant l’adversité les pénitentiaires ont toujours eu du courage et il en faut pour travailler dans les geôles de la République.

Les revendications à court terme sont simples :
– Le départ du Directeur de Vendin-le-Vieil
– Des prisons de petites tailles ultra sécurisées avec un renforcement du personnel pour les détenus radicalisés.
– Sécuriser les conditions de travail pour tous les fonctionnaires de la Pénitentiaire avec des effectifs à hauteur des besoins, des moyens matériels et législatifs.

Camarades, l’avancée arrachée au gouvernement sera proportionnelle à la mobilisation, à la cohésion et à la vigueur du combat à long terme.

Il est venu le temps de ne plus subir! Personnels de tous corps et de tous grades, lundi 15 Janvier à partir de 6h00 et pour une durée illimitée, rejoignez la mobilisation devant les prisons de: Agen, Bordeaux, Pau, Mont de Marsan, Mauzac, Neuvic, Périgueux, Uzerche, Limoges, Saintes, Vivonne, Angoulême et Saint Martin de Ré.

Le 14/01/2018, Pour Le Bureau Régional
Samuel BERHAULT

Related posts