Compte rendu CAP CDC du 8 juin 2017

Une nouvelle CAP du Corps de Commandement s’est déroulée le 08 juin dernier et a apporté quelques satisfactions comme de nombreuses déceptions.

En effet, les notes de publication de postes à pourvoir aux CAP profilées peuvent, malheureusement, amener certains agents à perdre leur espoir laissé dans la seule appréciation de quelques dirigeants qui suivent aveuglément les avis DI en occultant complètement l’expérience acquise dans le corps.

Même si tous les candidats ne peuvent bénéficier d’une mobilité lors d’une même CAP, il est surprenant que la grande littérature faite dans les comptes rendus d’entretien soit l’unique sésame pour une mobilité. Aucune réflexion sur les évaluations, notations et critères relevant des fiches de postes, rien ne confrontera l’expérience des candidats. Pour la DAP, le choix téléphonique reste le meilleur.

Nous aurons même eu au passage à nous battre pour qu’un commandant ou un capitaine puisse bénéficier d’une mobilité contre un lieutenant sur un poste de Chef d’établissement.

Une fois encore, l’ancienneté et le grade n’étaient pas des détails importants du fait que la fonction pouvait primer sur le grade sans même regarder les délais passés dans le corps et responsabilités. L’UFAP UNSa Justice, opposée à cette vision clownesque, et malgré les arguments développés, a même appris que les grades ne se gagnent pas sur l’expérience ou la capacité, mais seulement sur des valeurs humaines…. Ben voyons !

Alors Mesdames, Messieurs, rangez votre expérience et montrez vos valeurs humaines, le père noël vous apportera peut-être la troisième ou quatrième barrette à la prochaine CAP d’avancement. 

Cerise sur le gâteau : ce sont les DISP qui font le choix auprès de la DAP concernant les priorités des postes à proposer en CAP. En effet, des postes prioritaires s’ouvrent pour les nouvelles missions. Au dernier moment, ces derniers doivent, lors de la CAP et sur décisions des DI, être republiées sous prétextes opaques : un candidat en cours de mobilité, ou un supérieur hiérarchique du poste à pourvoir pas encore en place pour choisir ses candidats… par ailleurs, ce supérieur est bien souvent beaucoup moins expérimenté que les agents postulants et spécialistes.

Vous l’aurez compris, nous avons assisté à la danse du slip ! 

Enfin, pour la liste d’aptitude, bien que certaines DISP aient fait des efforts, il n’en demeure pas moins qu’une minorité ne suive pas les rangs de classements des années précédentes. C’est la recette de mémoires bien huilés ressortis des armoires qui pénalise d’autres gradés tout aussi méritants qui, année après année, stagnent au même rang de classement ou dégringolent !

Les règles doivent impérativement changer. L’UFAP UNSa Justice, unique signataire de la réforme du corps de commandement, n’oubliera pas dans le cadre des discussions à venir de proposer des solutions plus justes. Bien que décriée et absolument non comprise de nos opposants, l’UFAP UNSa Justice est satisfaite que les avancées signées puissent attiser leur curiosité.

Pour l’UFAP UNSa Justice, le travail ne fait que commencer et sait pouvoir compter sur votre soutien !                                                                                                                                                  

L’UFAP UNSa Justice, une présence quotidienne. 

Paris le, 8 Juin 2016

Les Représentants UFAP UNSa Justice

Corps de Commandement

120617 – CR CAP CDC du 080617

Related posts