Corps de Commandement: Audience avec le Directeur Interrégional de Toulouse

Le Lundi 5 Décembre 2016, la représentante UFAP UNSa Justice CdC TOULOUSE a sollicité une audience auprès de M. SCOTTO, Directeur Interrégional de la DI de Toulouse, pour laquelle elle a été reçue, tout comme le représentant de la CFDT « com-mandant » de l’unité syndicale FO/CFDT. Cette audience visait à expliquer pour l’un ‘’l’action’’ des officiers en cours depuis le mois de Septembre suite à l’appel de FO/CFDT et le positionnement des différents syndicats.

Entendue, cette volonté de rencontrer le DI a permis de clarifier les prises de responsabilités de chacune des OS face à l’enjeu qui se joue pour notre avenir (la réforme du CDC), mais aussi pour expliquer les gesticulations d’officiers (internes à la DISP) pour suivre le dit ‘’mouvement’’ de ‘l’unité. A cette occasion, l’UFAP UNSa Justice a rappelé qu’elle ne participait pas à cet appel du fait qu’elle a choisi la voie du dialogue compte tenu des travaux toujours en cours au niveau des institutions et qu’elle se refusait à toute ambiguïté concernant certaines stratégies politico-syndicales.

Le DI a donc une fois de plus confirmé notre argumentation en indiquant que la DAP est en train de travailler sur cette réforme. Il a également fait savoir qu’il comprenait les attentes légitimes des officiers mais que cela ne devait pas entraver nos missions quotidiennes et notre devoir d’exemplarité. Il a alors rappelé que les officiers comme d’autres qui mettraient à mal l’Institution en adoptant des modalités d’action inadéquat vis-à-vis de leur statut se mettraient, d’une part, en difficulté car il n’hésitera pas à les remettre face à leur responsabilité et, d’autre part, influenceraient très négativement l’avancée de cette réforme et plan d’avenir.

Pour l’UFAP UNSa Justice, notre priorité est de faire avancer le Corps de Commandement et donc de mener à bien ces travaux statuaires et indemnitaires. Le syndicat patronal et sa doublure (vice et versa) appelant au mouvement unitaire de protestation sont ceux-là même qui se referment la porte sur les négociations pour cette réforme. Pour rappel, à la suite d’un communiqué d’OS ne reflétant pas vraiment la réalité concernant la préparation de l’avenir des officiers, le Garde des Sceaux, lors de la présentation du PLF 2017, ayant indiqué que la réforme du CDC se ferait sous le format du protocole signé en 2013 pour le CEA que SEULE l’UFAP UNSa Justice a signé et mené à terme, force aujourd’hui coûte que coûte, nos détracteurs à vouloir mettre à mal notre droit aux discussions et aux propositions de négociations.

Chers collègues, ne vous laissez pas piéger par cette ‘’entente de VRP’’ qui n’ont pas l’honnêteté de vous dire la réalité des choses et qui se servent de la détresse de chacun de nous pour leur avenir personnel !

Rappelez-vous également que les instigateurs qui appellent au mouvement ne craignent pas grand-chose qui eux sont protégés par leur DAS et par le fait qu’ils ne sont pas en charge d’obligations de missions assignées sur des fiches de postes !

Hypocrites, contrairement aux collègues œuvrant sur le terrain qui eux risquent professionnellement, ne peuvent et cela se comprend, adhérer à la lettre à cet appel qui se traduit forcément par une action syndicale d’affichage et qui n’est même pas respectée par leurs premiers militants sur les structures par peur de représailles ou d’incidences sur leur carrière.

Pour preuve, face aux propos du DI de TOULOUSE, quand le représentant de la CFDT et de l’unité explique vouloir seulement faire une lettre de soutien aux personnels en mouvement, très rapidement celui-ci se ravise et indique qu’il ne soutenait pas les modalités d’actions choisies par les collègues de l’unité syndicale à laquelle il appartient.

On voit vite de quelle fibre sont fait ces représentants et le sens du « soutien » dont ils parlent !!!

L’UFAP UNSa Justice a pour objectif de mener à terme le dialogue relatif à cette réforme et maintient qu’elle reste vigilante et prête à prendre sans conteste ses responsabilités.

 

 

À Muret, le 08/12/2016

Le Bureau Régional UFAP UNSa Justice

Related posts