Courrier adressé à M. JEGO Directeur Interrégional de la D.I.S.P des Hauts-de-France

Objet : Signalement concernant les conditions de travail et de sécurité au sein du S.P.I.P de Boulogne-sur-Mer.

Monsieur le Directeur Interrégional,

Nous avons l’honneur d’appeler votre bienveillante attention sur les conditions de travail et de sécurité au sein du SPIP de Boulogne-sur-Mer.

Lors d’une visite syndicale en date du 25 Novembre 2016, l’UFAP UNSa Justice a constaté un certain nombre de dysfonctionnements, tant en matière de sécurité, que de conditions de travail.

Pour cause, à l’heure où la sécurité dans les S.P.I.P devient une préoccupation importante des Personnels d’Insertion et de Probation, le S.P.I.P de Boulogne sur Mer ne fait pas exception ! En effet, lors de la visite de notre organisation, nous avons pu constater la dysfonctionnalité de la porte S.A.S, à l’entrée du service. Dysfonctionnement particulièrement dommageable compte tenu du contexte actuel et des menaces pesant sur l’ensemble des personnels pénitentiaires.

En matière de sécurité au travail, le constat n’est malheureusement pas plus favorable. Actuellement, les personnels de l’antenne de Boulogne sur Mer, exercent leurs missions avec des moyens insuffisants : 1 téléphone fixe pour 5 agents, installation électrique non conforme, structure du plancher qui s’affaisse, pièce sans fenêtre, salle de restauration servant pour les réunions de service, archives entreposées dans le hall d’entrée…En cas d’incendie, les dégâts seraient considérables, tant sur le plan humain que matériel.

Monsieur le Directeur, les normes en matière de sécurité au travail ne sont clairement pas respectées.

Monsieur le Directeur, vous l’aurez compris, la santé des personnels du S.P.I.P de Boulogne-sur-Mer est en danger !

Monsieur le Directeur, l’UFAP UNSa Justice s’interroge grandement du choix de l’Administration, quant à faire exercer ses personnels dans des locaux inadaptés, exigus et ne garantissant plus le bon fonctionnement du service public pénitentiaire.

C’est pourquoi l’UFAP UNSa Justice, en tant qu’organisation syndicale majoritaire sur la Direction Interrégionale des Hauts-de-France, vous demande de prendre rapidement les mesures nécessaires, afin de garantir aux personnels du S.P.I.P de Boulogne-sur-Mer, des conditions d’exercice décentes.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame la Directrice, l’expression de nos sentiments respectueux et dévoués.

RIVIERE Jérémy/FARROUDJ Dalila

Les représentants nationaux F.I.P

Pour l’UFAP UNSa Justice

Related posts