CP Béziers: Projections, la faille est béante !

Après avoir salué l’organisation des fouilles sectorielles du mois de Novembre et le ménage que cela a engendré notamment la saisie de plus de 80 téléphones portables, chargeurs de téléphones et cartes SIM qui vont avec, ainsi qu’une centaine de grammes de résine de cannabis, hélas, nos pensionnaires n’ont pas attendu longtemps pour se faire ravitailler et réapprovisionner leur stock.

En effet, une fois de plus, ce W.E du 10 et 11 Décembre aura été propice à une pluie diluvienne de colis sur le territoire du Gasquinoy. Ce n’est pas moins de 590 grammes de drogue, et une vingtaine de portables qui sont tombés du ciel à destination de la population pénale mais ont pu être interceptés grâce au professionnalisme des personnels en poste.

Si nous pouvons comptabiliser les contenus des colis récupérés malheureusement, personne ne pourra faire l’inventaire de tout ce que les détenus ont pu récupérer durant la nuit.

Notre attendons de notre Directeur, garant de la sécurité de son personnel qu’il prenne des décisions fortes face aux projections.

Nous attendons de notre Directeur qu’il saisisse le Préfet de l’Hérault afin que des rondes plus fréquentes des forces de l’ordre soient effectuées aux abords de l’établissement et notamment les week-end.

Nous exigeons que les travaux de la base PREJ soit sécurisés et surveillés par une agence privée de sécurité jour et nuit.

La faille est béante, la population pénale le sait ! Maintenant, place à l’action !

N’attendons pas que des armes et explosifs soient « parachutés » dans notre enceinte, il est temps que nos dirigeants prennent leurs responsabilités avant de devoir assumer une situation lourde de conséquences.

L’administration attend sûrement un drame pour démarrer ces travaux de sécurisation du glacis !?

Béziers, le 12 Décembre 2016,

Le secrétaire local UFAP-UNSa Justice,

CAUJOLLE Fabrice

Related posts