CP PERPIGNAN: PÉRIL IMMINENT !!!

Le Centre Pénitentiaire de Perpignan est submergé par le nombre de détenus !

La Maison d’Arrêt comporte 60 cellules occupées par 3 détenus, il n’en reste plus que 26 qui ne soient pas triplées. (Nous rappelons, au passage, que le principe est l’encellulement individuel !) Le Quartier d’Isolement est plein :18 détenus pour 18 cellules, et le Quartier Disciplinaire l’est quasiment !

Le Centre de Détention est « à bloc » : il ne reste pas une place de disponible (333 cellules occupées pour 333 places).

Le quartier Mineur reçoit 12 mineurs pour 12 cellules.

La Maison d’Arrêt des Femmes doit gérer des détenues difficiles qui arrivent de toute la Direction Interrégionale, sans pour autant de départs en compensation !

Tous les ingrédients sont réunis pour qu’il se produise quelque chose de grave !

Nous avons contacté le Directeur Interrégional pour lui exposer la situation, situation dont il venait de prendre connaissance dans un mail du Directeur de Perpignan, le jour même! (Démarche un peu tardive de notre Direction…)

Il nous a fait part de sa demande auprès de la DAP pour désencombrer notre établissement sur d’autres DI.

Mais le temps que tout se mette en place, nous allons au-devant de graves problèmes.

A cette surpopulation s’ajoute une gestion des détenus pour le moins douteuse de la part de nos décideurs locaux… comme, par exemple, la décision d’affecter un détenu radicalisé en détention normale (au risque d’une « contagion » religieuse), ou celle de sortir du QD un détenu qui a agressé 3 de nos collègues dernièrement pour le mettre au QI, sans certificat du médecin daté du jour !

A l’intérieur de notre prison, c’est un véritable CARNAVAL tous les jours !

La rumeur annonce bientôt aussi un CARNAVAL devant les portes où nous pourront voir Donald, Super Dupont, ou Blanche-Neige !

Avec, en apothéose, le bûcher du roi CARNAVAL…

PERPIGNAN le 22 novembre 2016

Le secrétaire local UFAP/UNSA justice

REIG Johann

Related posts