CP SEYSSES: Projections et riverains

L’année 2016 s’est enrichie d’un nouveau record au CP de Seysses : celui des saisies en stupéfiants, téléphones portables et autres objets interdits en détention , principalement sur projections mais aussi parloir et fouilles :

+ de 10,6 kg de stupéfiants

+ de 900 téléphones portables

+ de 1600 autres saisies (clé usb, etc)

Face à ce trafic et à ses conséquences, il semble que certains soient bien plus réactifs que nos directions locales, interrégionales et nationales. Rappelons la scène dont à été témoin le surveillant du mirador 1 un dimanche du mois dernier.

Il repère et signale 3 individus en approche du glacis ,ceux-ci lancent quelques colis par dessus l’enceinte et au travers de notre formidable filet anti-projection…scène devenue tristement habituelle. La suite le sera moins.

3 véhicules déboulent alors à travers champs, une dizaine de personnes en descendent et prennent en chasse les projeteurs ! Un automobiliste appellera le CP voyant l’un d’entre eux traverser la 4 voies et croyant à une évasion ! La police en civil ? Non, des voyageurs excédés de voir leur terrains et clôtures saccagés et de subir des menaces lorsqu’ils les réparent ! L’un des lanceurs de colis sera attrapé, ramené devant le glacis bien à la vue du 3ème étage et sévèrement « recadré » devant ses employeurs !

L’affaire pourrait être jubilatoire pour les surveillants habitués à les voir œuvrer en toute impunité, mais elle risque de dégénérer en règlements de comptes, localement comme à l’extérieur . De plus, nombre de détenus et familles plus ou moins vulnérables sont menacées afin de faire rentrer ces produits pour les vrais bénéficiaires du trafic, et en subissent les conséquences pénales à leur place.

En attendant l’hypothétique création d’ELSP et dans la mesure où celles-ci auront la capacité d’intervenir en dehors du glacis, le bureau local UFAP-UNSa justice exige le retour d’opérations de gendarmerie à l’encontre des projeteurs mais aussi un réel travail d’enquête des pouvoirs publics afin d’enrayer ce fléau dont les conséquences vont au delà des murs du CP de Seysses !

Pour le bureau local, le 09/03/17

Jean-Pierre Soudier-Miquel

 

Related posts