CTAP du 22 mars 2017 : Extractions Judiciaires – L’UFAP UNSa Justice ne bradera pas la sécurité des Personnels

Par communiqué du 27 février 2017, le comité directeur de l’UFAP UNSa Justice affirmait son approbation quant à la création des nouvelles missions (EJ, ESP, ELSP, UH, ERIS…) … MAIS PAS N’IMPORTE COMMENT ET SURTOUT PAS SANS LES MOYENS ADÉQUATS !…

L’UFAP UNSa Justice rappelait que rien ne pourrait se faire sans un apport d’effectifs visant à combler les vacances de postes, prioritairement en détention !…

L’UFAP UNSa Justice s’opposait également au futur exercice des Extractions Judiciaires, médicales ou transferts administratifs à deux Agents ne visant qu’à réduire les impossibilités de faire » au détriment de la sécurité des Personnels !… 

L’UFAP UNSa Justice exigeait une formation initiale et continue (notamment au regard de l’usage des armes), du matériel et des effets d’uniforme, à la hauteur des missions confiées aux Personnels pénitentiaires !…

L’UFAP UNSa Justice rappelait son opposition à la mise en place de nouvelles missions sans renforts et créations d’emplois !…

Hier, mardi 21 mars, une nouvelle réunion concernant les nouvelles missions et en particulier les EJ était programmée. Celle-ci ne dura pas, puisqu’à l’initiative de l’UFAP UNSa Justice, les trois Organisations Syndicales représentatives ont écourté la réunion en claquant la porte et en exigeant des moyens humains priorisant la sécurité des Personnels !… 

Ce matin, nouvel épisode, avec la tenue du Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire et un seul point à l’ordre du jour : les missions extérieures. 

Là encore, le CT-AP n’aura pas duré longtemps, le DAP et ses experts tournant en rond pour tenter de nous faire comprendre qu’ils ont fait le maximum, qu’ils sont d’accord avec nous, mais qu’ils sont aux ordres du Politique ! …. Bla-bla-bla, bla-bla-bla… !

L’UFAP UNSa Justice a inlassablement rappelé ses exigences intangibles concernant les escortes à 3 agents minimum, la formation initiale et continue à 5 semaines pour les modules de formation de ces nouvelles missions, le niveau d’escorte décidé par le chef d’escorte, l’arrêt de la présélection, le comblement des effectifs…

Après un échange sur les positions de chacun et le consensus des trois Organisations Syndicales contre les propositions de la DAP, le Comité Technique s’est interrompu comme il a commencé, une heure auparavant !

L’administration cherche visiblement le passage en force afin de répondre aux exigences d’un rapport d’inspection tronquant la réalité de notre quotidien !

Ne lui en déplaise, l’UFAP UNSa Justice ne bradera pas la sécurité des Personnels pénitentiaires !…

Si cette dernière ne veut rien entendre, alors il faudra entrevoir un rapport de force à la hauteur de notre mise en péril !

Paris, le 22 mars 2017

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Les membres du CTAP

220317 – CTAP du 220317 – EJ

Related posts