DECLARATION LIMINAIRE DU CT-SPIP DU 18/10/2016

Monsieur le Président,
L’UFAP UNSa Justice tient à profiter de ce Comité Technique, pour appeler votre attention sur

l’exercice actuel du dialogue social au sein de la Direction de l’Administration Pénitentiaire.
Ces derniers mois, outre les multiples tentatives de l’Administration de rogner sans cesse sur les

droits syndicaux, notre organisation a constaté une détérioration importante du dialogue social.

L’absence de concertation des organisations professionnelles sur des sujets importants (note du 05 Août 2016), l’information ou la modification des dates de réunion à la dernière minute, l’absence de transmission de documents préparatoires, ou encore, la transmission des documents sur table… sont devenues bien trop fréquentes.

Monsieur le Directeur, vous comprendrez que pour l’UFAP UNSa Justice, ces modalités de fonctionnement ne peuvent être considérées comme des phases de discussion.

L’UFAP UNSa Justice, en tant que 1ère Organisation Syndicale, ne peut accepter cela ! S’il est clair que la D.A.P doit répondre à des commandes politiques, pour ne pas dire des échéances politiques, l’UFAP UNSa Justice, elle, se doit de dénoncer ce mode de fonctionnement.

C’est pourquoi Monsieur le Directeur, l’UFAP UNSa Justice, vous demande de prendre les mesures nécessaires afin qu’un dialogue social de qualité puisse voir le jour.

Il est impératif, qu’une revue des débats en cours et à venir puisse voir le jour, tout comme une organisation cohérente des discussions.

Ce n’est qu’à ces conditions, que la D.A.P pourra entendre et respecter la parole des personnels appartenant à cette Administration.

 

A Paris, le 18/10/2016

Fabrice BEGON

Elu au CT-SPIP

Jérémy RIVIERE/Dalila FARROUDJ

Les Représentants Nationaux FIP Pour l’UFAP UNSa Justice

181016-declaration-liminaire-ctspip

Related posts