DES PAROLES AUX ACTES … – EPM Orvault

Mercredi 29 juillet, un jeune majeur tristement connu à l’EPM d’Orvault, s’est une nouvelle fois illustré dans une agression ultra violente.

Alors qu’il venait d’écoper de 2 fois dix jours de cellule disciplinaire avec à chaque fois la moitié en sursis et que dans sa grande mansuétude la présidente de la CDD avait « confusionné » les deux sanctions, le majeur a refusé d’être placé en cellule disciplinaire.

Le majeur a dans un premier temps été placé dans les box d’attente, puis les agents se sont équipés pour intervenir.

Durant l’intervention le majeur détenu n’a eu de cesse de menacer de mort et d’autres sévices les agents et leur famille et a porté de nombreux coups à l’équipe d’intervention ainsi qu’au premier surveillant.

Le majeur a finalement été placé en cellule disciplinaire et deux agents furent blessés lors de l’intervention

L’UFAP Unsa Justice dénonce la présence de ce majeur (et des autres!) au sein de notre établissement. Ce majeur n’a nul projet à venir, des établissements dans la région sans quo-auteur, et 10 CDD depuis son écrou, 29 CRI dont 15 depuis sa majorité !!!

Cet énergumène n’a rien à faire à l’EPM !

L’UFAP Unsa Justice s’élève contre des sanctions données en CDD trop mièvres lorsqu’elles concernent des majeurs multirécidivistes, qui donnent à ces agresseurs en puissance un sentiment de totale impunité !

L’UFAP Unsa Justice dénonce le manque de formations MTI et Incendie qui met en danger les personnels !

Enfin et surtout, L’UFAP Unsa justice tient à féliciter les agents présents pour leur sang-froid et leur professionnalisme lors de cette intervention et reste à leur disposition pour les soutenir dans cette épreuve

Le Bureau Local UFAP UNSa Justice

Related posts