DIJON ET JOUX-LA-VILLE 2 PRISES D’OTAGES…

Une première prise d’otage a eu lieu le vendredi 4 novembre 2016 vers 18h30 à la Maison d’Arrêt de Dijon.

Un détenu a profité qu’un surveillant lui apporte son sac de linge pour le tirer de force dans la cellule tout en essayant de lui porter des coups de rasoir au visage. En évitant les coups, notre collègue est tombé ce qui a permis au voyou de le prendre en otage durant trois longues heures, le maintenant au sol, une lame de rasoir sur la gorge.

Les ERIS sont intervenues rapidement et ont commencé des négociations pour obtenir la libération de notre collègue. C’est après 3 heures de dialogue que le preneur d’otage s’est rendu.

L’UFAP UNSa Justice salue le courage et le sang-froid d’Éric durant cette prise d’otage.

L’UFAP UNSa Justice lui assure son soutien indéfectible.

Bis-répétita, loi des séries ou « la faute à pas de chance… Diront certains ! » … Samedi 5 novembre, à peine 24 heures plus tard, une nouvelle prise d’otage s’est déroulée au Centre de Détention de Joux-la-Ville.

Une fois encore, la réactivité et le professionnalisme des Personnels ont permis de maîtriser rapidement le preneur d’otage.

L’UFAP UNSa Justice félicite Raphaël pour son courage et l’assure de tout son soutien.

L’UFAP UNSa Justice dénonce et condamne une nouvelle fois, la recrudescence des prises d’otages et n’accepte plus l’inertie de l’administration pénitentiaire !…

Faut-il rappeler l’attentat d’Osny et l’appel à en découdre contre les Personnels par les terroristes ?!…

Dès aujourd’hui, l’UFAP UNSa Justice adresse un courrier au Garde des Sceaux concernant ce fléau, exigeant la tenue d’une réunion d’urgence à la Chancellerie afin de prendre les dispositions qui permettront d’endiguer cette spirale infernale, car pour la 1ère Organisation Syndicale, il ne s’agit pas d’une fatalité, ni d’une question de moyens !…

L’UFAP UNSa Justice accompagnera ce courrier de propositions afin d’éradiquer ce phénomène de violence.

La gestion de nos détentions doit prendre un virage à 180 degrés, c’est impératif avant que l’irréparable n’arrive !…

Paris, le 7 novembre 2016

Pour l’UFAP UNSa Justice

Les Secrétaires Généraux.

071116-dijon-et-joux-la-ville-2-prises-dotages

Related posts