Dont Acte… – Valence CP

De graves événements ont frappé durement notre établissement et ses personnels ces derniers mois.

Le nouveau Directeur de l’administration pénitentiaire venait en visite à Valence avec une pleine valise de bons sentiments et de compassion pour les personnels de Valence en nous expliquant son total soutien et une attention bienveillante sur notre centre pénitentiaire…

La dernière mutinerie au QMC laissera des traces indélébiles dans l’esprit de certains des agents présents ce jour là.

Par suite de ces événements, les personnels ont fait savoir à leur hiérarchie à quel point leur état de désespérance était atteint, mais cette hiérarchie, comme il lui arrive fréquemment de le faire, a décidé de passer à la sanction.

La violence n’est donc pas issue que de la coursive et vient également de la part de ceux qui disent nous comprendre mais ne savent sans doute pas nous le montrer…

Cette violence institutionnelle est donc aussi, sinon plus, pernicieuse et sournoise puisqu’infiltrée au sein de ceux qui nous gouvernent avec le masque des gentils organisateurs, mais avec la main lestée du Glaive d’une justice qui n’est implacable que pour ses fonctionnaires « d’en bas ».

Tout cela sans jamais parvenir à prendre en compte toutes les contraintes d’un terrain qu’ils connaissent fort mal, que ce soit sur la gestion de la population pénale, ou les rythmes de travail.

Des sanctions sont notifiées donc, avec l’habituelle menace du « si tu recommences, je te sanctionne encore plus durement ».

Qu’à cela ne tienne, L’Ufap Unsa Justice Valence accompagnera les personnels qui le souhaitent dans leur démarche visant à contester ces sanctions devant les institutions idoines.

Nous proposerons nos services pour cela, avec comme toujours l’avantage d’élargir encore une audience auprès des personnels qui nous ont déjà largement accordé leur confiance le 12 Octobre dernier.

En attendant, L’Ufap Unsa Justice Valence ne peut que regretter de constater que finalement, tous les discours de notre hiérarchie ne vise qu’à montrer un visage et en coulisses, les choses se règlent par la manière forte.

Que nos technocrates ne s’y trompent pas, la force appartient toujours au plus grand nombre, et c’est bien ce qui les fait trembler…

Pour le Bureau local Valence,

Sylvain ROYERE

Valence, le 25 Octobre 2016

Related posts