Enfin 2017 !

UNION REGIONALE

U.F.A.P

de la D.I.S.P de DIJON

DIJON, le 3 janvier 2017

 

 

Enfin 2017 !

 

Il est de coutume, et c’est bien volontiers que nous allons la respecter, de Vous présenter, en cette période, nos Vœux de bonheur, de joie et de réussite pour cette nouvelle période d’environ 365 jours.

 

Souvent, dans ce cas, il est aussi de coutume d’évoquer les différents évènements qui vont venir apporter un changement dans notre quotidien professionnel.

 

Il sera difficile pour notre Union Régionale de se livrer à ce genre d’exercice, tellement l’amateurisme, le machiavélisme, le nihilisme, et la sottise de ceux qui nous dirigent, empêchent toute prévision à 3 jours.

 

Alors, laissons-nous au moins quelques lignes, afin de passer en revue les 4 dernières années d’une politique carcérale désastreuse pour les Personnels que vous êtes, que nous sommes, ainsi que pour nos concitoyens.

 

Tout commence le 18 décembre 2012, pour une ratification en mai 2013 d’un document dans lequel le pouvoir en place s’engage à :

 

  • Revaloriser le métier de Surveillant et de l’encadrement de proximité !

Depuis, par la voix des directeurs de notre Administration Gorce puis Galli et par celle des infiltrés de l’OIP travaillant à la DAP, il ne cesse de REVALORISER le métier de détenu, en imposant ici et là le module « respecto », qui n’est rien de plus que l’officialisation, faite par le pouvoir politique,  de l’abandon de l’autorité de l’Etat au profit de celle du caïda !!!!

 

  • Evaluer les conditions de travail des Personnels et améliorer le dispositif en matière de santé au travail.

Depuis ils ont évalué les conditions de travail des Personnels, puis ils ont mis en place le mode DÉGRADÉ histoire d’empirer la situation, ils ont demandé aux différents Personnels (PA et PT) de faire encore plus avec deux fois moins, et ils ont « amélioré » le dispositif de prévention en matière de santé au travail en supprimant ici et là, la médecine du travail et en sanctionnant les Agents en arrêt maladie !!!!

 

  • Favoriser les parcours et carrière par le biais des formations continues …….

Sur ce point aussi, ils ont travaillé durement ! En modifiant le mode de calcul des heures de formation, cumulé au mode dégradé qui empêche tout départ en formation, en réduisant les Equipes pédagogiques, en obérant le budget formation, voici que nous assistons à un enterrement de première classe de la formation si indispensable à une évolution des Institutions.

 

 

…/…

…/…

  • Rechercher et développer de meilleures articulations entre organisations du travail et contenus des missions et mesurer leur incidence sur la santé et l’équilibre social des Agents.

 

Comment commenter l’ensemble de ces thèmes, si ce n’est en écrivant qu’au moment de la ratification de ce protocole d’accord signé le 14 mai 2013, le pouvoir politique et administratif avait l’intention de nous faire une belle démonstration du mensonge d’Etat.

 

Depuis ce temps, RIEN, quasiment RIEN n’a évolué quant aux conditions de travail de l’ensemble des Personnels Pénitentiaires, elles se sont même très gravement détériorées.

 

  • Récipient d’huile bouillante au visage d’un des NOTRES !
  • Coup de lame au travers de la gorge sur encore un des NOTRES !
  • Des prises d’otages, les NOTRES, qui ne se comptent plus !
  • Mutinerie avec violences perpétrées sur les NOTRES !
  • Tentative de meurtre sur le parking d’une prison, envers deux des NOTRES, allant prendre leur service !

 

Enfin, nous passerons sur les centaines d’agressions physiques et verbales qui sont le quotidien d’un Agent Pénitentiaire, pour lequel ce pouvoir s’était engagé dans ce document officiel, à CHANGER dans le bon sens.

 

Histoire d’afficher plus encore leur mépris vis-à-vis de Nous Personnels et Représentants de ces mêmes Personnels, ces cyniques personnages sont même allés jusqu’à nous présenter un relevé de conclusions, signé le 14 décembre 2015, au sein duquel, il est à nouveau fait état de l’autorité en détention, voire même la révision des régimes de détention actuels, trop laxistes, à en croire le rapport « Clément ».

 

Enfin dans ce même document, il est même envisagé d’améliorer et de rendre qualitatif le …..dialogue social !!!! Il fallait, en fait, comprendre par là, « nous demandons à ce que les Personnels et leurs Représentants ferment leur gueule et cessent de dénoncer nos multiples incuries ».

 

Alors les 5 premiers mois de 2017, n’en doutons pas, seront au moins aussi difficiles que ces cinq dernières années et nous devrons, en temps voulu, nous souvenir de la violence qui nous a été faite durant ces 5 longues années.

 

Il nous faudra, face à ces irresponsables, changer de logiciel, concernant la lutte syndicale.

 

Nos contestations devront être plus visibles vis-à-vis de l’opinion publique, donc nous devons montrer nos uniformes dans les rues, à des échéances bien réfléchies !

 

Nous devrons, aussi, envisager de déposer les clefs, afin de paralyser réellement les établissements Pénitentiaires, si nous voulons faire entendre la parole des Représentants de l’Ordre que nous sommes aux responsables du désordre qu’ils sont !

 

Voici le vœu, formulé par l’ensemble de l’Equipe de l’Union Régionale UFAP de Dijon, qui n’entend pas capituler face à la pensée étriquée parisienne, qui empeste la suffisance.

 

 

Pour l’Union Régionale UFAP

Les Secrétaires Généraux

 

Thierry CORDELETTE

Angui ANASSE

Bastien DELAGNEAU

Laurent BOITRAND

 

 

 

U.R UFAP  –  72 rue d’Auxonne  – 21 033 DIJON Cedex  – Tél : 03.80.63.85.78  –  Fax : 03.80.65.24.86 –  Port : 06.11.30.68.66

  U.R UFAP  –  72 rue d’Auxonne  – 21 033 DIJON Cedex  – Tél : 03.80.63.85.78  –  Fax : 03.80.65.24.86 –  Port : 06.11.30.68.66

Related posts