EPM LAVAUR: REGAIN DE VIOLENCE A LAVAUR

Lavaur, 25 avril 2017

Depuis lundi la température monte dans notre détention et les règlements de comptes entre détenus se multiplient. Ces «fous furieux» n’hésitent pas à s’armer afin d’en découdre!

Lundi, un professeur faisant son cours a failli être une victime collatérale de ces sauvageons.

Aujourd’hui, c’est notre collègue, David du « socio » qui a reçu un coup de «presto» dissimulé dans une chaussette alors qu’il essayait de séparer deux détenus.

L’UFAP/UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à David qui est en arrêt de travail avec une journée d’ITT pour contusions dorsales.

Nous apportons également notre soutien à Blaise, ainsi qu’à tous les membres du « socio » qu’ils soient de la pénitentiaire ou de l’éducation nationale.

Un constat d’insécurité grandissant!

Malgré de nombreux contrôles effectués au magnétomètre, les armes artisanales prolifèrent en détention.

L’UFAP/UNSa Justice demande que des portiques de détection soient installés au rez-de-chaussée du pôle socio-éducatif ainsi qu’au gymnase afin d’éviter que prochainement coule du sang dans ces bâtiments…

Le mode «dégradé» couplé à ce regain de violence met en danger le personnel.

L’UFAP/UNSa Justice invite l’administration à réagir très rapidement !

Les personnels, eux ,ont déjà prouvé qu’ils pouvaient être très réactifs…

Pour le bureau local UFAP/UNSa justice

Le secrétaire, Mathieu VASSEUR

Related posts