ET LE PANTALON, C’EST POUR QUAND ?

Ceci n’est ni une blague, ni une fiction !… Il s’agit d’une note adressée à la population pénale du CP Baie-Mahault.

Le procureur de la République a décidé, avec l’assentiment de la Mission Outre-Mer et de la direction locale, d’étendre la campagne de dépôt des armes qui s’adresse à la population civile. Cette initiative couvait depuis septembre dernier sans que personne ou presque n’en soit informée ; en tout cas, pas le DAP, semble-t-il et encore moins les Organisations Syndicales !

Pour l’UFAP UNSa Justice, cette démarche est purement et simplement du « foutage de gueule » !… Et pourquoi ne pas offrir aux détenus, qui promettent d’être sages, des doucelettes ?!… Quel mépris pour les Personnels et leur sécurité !

« Voyé bandi fabriquer arme pou yo ni RPS !… Ola nou yé ?… »

Les initiateurs de cette folie rétorqueront qu’il s’agit d’une démarche de prévention… Après avoir baissé les bras, les mains de nos dirigeants se dirigent dangereusement vers leur ceinture… Prenez garde à vos pantalons !

Pour la 1ère Organisation Syndicale, c’est un aveu de faiblesse des autorités et une soumission à la voyoucratie. C’est reconnaître que des armes circulent dans un lieu où elles ne devraient pas ! C’est reconnaître l’inefficacité actuelle de l’administration à assurer la sécurité des Personnels, des établissements pénitentiaires et ainsi celle de nos concitoyens !… C’est mettre en lumière l’incompétence et les manipulations des responsables locaux et de la MOM, qui préfèrent regarder la paille dans l’œil de SP1 au lieu de remonter les éléments nécessaires à la gestion de la détention par la DAP !

Il est grand temps de remettre de l’ordre, de faire le ménage et de faire de l’Outre-mer une priorité urgente !…

Paris, le 24 novembre 2017

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET.

circulaire dépot des armes

Related posts