FINALEMENT RIEN NE CHANGE

9 mai 2017, matin, révolution sur le CP Poitiers-Vivonne :

Mise en place de la mixité

Mais…
Et oui, Madame la Directrice, il y a un « Mais »…
Un autre faux pas !!!

Votre obsession pour la mise en place de la mixité ne peut ni ne doit être prise à la légère. Même si vous vous appuyez sur l’article 28 de la Loi pénitentiaire, rien ne vous oblige à mettre en place cette mixité !

Aucune note de service officielle explicative diffusée définissant les horaires de travail, les mouvements à encadrer, qui fait quoi???

Et pire !!! ABSENCE de sécurité pour les agents et la population pénale (manque de verrou, non cloisonnement des zones de travail…) alors que l’article 28 est précis en ses termes : « sous réserve du maintien du bon ordre et de la sécurité des établissements ».

Le bureau local UFAP-UNSa Justice vous a pourtant très clairement exprimé sa position sur le sujet :

« La mixité entre personnes détenues ne peut pas être appliquée, en l’état actuel, au CP Poitiers-Vivonne »

De plus, Madame la Directrice, il semble que les priorités pour l’avenir de notre structure soient ailleurs…
Effectif, ré-ouverture du QPA et CDH…

Ne vaut-il pas mieux mettre en place des groupes de travail réunissant les agents concernés en y incluant les organisations syndicales, pour une mise en place sereine et clairement définie, plutôt qu’une organisation totalement improvisée, comme le 9 mai matin ?

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Poitiers-Vivonne félicite les agents impactés par cette mesure improvisée, qui pallient aux absences de consignes et font preuve d’une réelle rigueur professionnelle.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Poitiers-Vivonne exige la diffusion immédiate d’une note encadrant clairement la mixité.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Poitiers-Vivonne demande que les organisations syndicales soient associées à chaque groupe de travail que vous mettrez en place.

Le 26 mai 2017
Le bureau local UFAP-UNSa Justice
Centre pénitentiaire/ Poitiers-Vivonne

Related posts