FIP – BUDGET DE LA JUSTICE 2017 : A QUAND DE VERITABLES MOYENS POUR LES SPIP ?

Le 01/09/2016, le Garde Des Sceaux Ministre de la Justice, Jean Jacques URVOAS, a annoncé l’augmentation du budget Justice 2017, à hauteur de 300 millions d’euros.

Si l’UFAP UNSa Justice salue cette augmentation budgétaire, la 1ère Organisation Syndicale de ce Ministère, ne peut que constater une fois de plus, l’absence totale de répartition.

En effet, le Ministre a précisé dans son annonce, que l’essentiel de cette hausse de 300 millions €, irait essentiellement, (peut-être pour ne pas dire exclusivement), au fonctionnement des juridictions.

Si l’UFAP UNSa Justice ne conteste pas l’état catastrophique des instances judiciaires, nous ne pouvons que rester dubitatifs face au choix réalisé par le Ministre.

Une fois de plus, les autres directions du Ministère, dont l’Administration Pénitentiaire, vont visiblement devoir se contenter de miettes !

Pour l’UFAP UNSa Justice, une « Justice » moderne et efficace ne peut s’envisager de manière partielle ! La « Justice du XXIème siècle », se doit de doter toutes ses directions des moyens financiers nécessaires !

Au sein de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, les SPIP se refusent à rester, encore et toujours, sur la paille…

Les dernières innovations législatives ont mis nos services à rude épreuve. Les différentes structures pénitentiaires sont devenues de véritables pétaudières tellement la surpopulation pénale y est importante.

A l’été dernier, c’est un record de surpopulation qui a été franchi : 69 375 PPSMJ prises en charge en Milieu Fermé ! Sans parler des 172 000 personnes suivies en Milieu Ouvert !

Au sein des SPIP, le constat est affligeant. Outre l’absence totale de sécurité au sein des services, force est de constater que rien n’a été mis en place, pour permettre à tous les personnels, d’exercer dans des conditions d’hygiène et de sécurité décentes.

Locaux vieillissants et structures inadaptées à l’accueil du public, sont devenus le lot quotidien de nombreux Personnels d’Insertion et de Probation !

L’UFAP UNSa Justice ne peut tolérer les conditions d’exercice désastreuses des nombreux personnels pénitentiaires intervenant en SPIP (Personnels d’Insertion et de Probation/ Surveillants / Personnels Administratifs).

C’est pourquoi, l’UFAP UNSa Justice, exige la mise à disposition d’un budget à la hauteur de la mission confiée aux personnels.

L’attribution à la D.A.P de moyens financiers suffisants, permettrait enfin, la création d’un véritable « Parc SPIP ».

Ce parc, ayant pour finalité, à l’instar des établissements pénitentiaires, la sécurisation et la modernisation de nos services.

Ce n’est qu’à cette condition que l’institution pourra répondre aux enjeux de demain.

L’UFAP UNSa Justice ne restera pas immobile face à la précarisation des SPIP !

 A Paris, le 15/09/2016

Pour l’UFAP UNSa Justice

Le Secrétaire Général

Jean-François FORGET

160916-fip-budget-de-la-justice-2017

 

Related posts