FIP – L’UFAP UNSa Justice QUITTE LE CT-SPIP !

Au dernier Comité Technique SPIP du 28/09/2016, l’ensemble des Organisations Syndicales avaient voté unanimement « CONTRE » le projet de note relative au repérage et suivi des personnes prises en charge en milieu ouvert présentant un risque de radicalisation violente. Conformément à la charte du dialogue social, celui-ci a donc été réexaminé lors d’un premier C.T. de repli le 18/10/2016.

Pour l’UFAP UNSa Justice, cette instance a été l’occasion d’alerter la D.A.P sur la détérioration récurrente du dialogue social ! Et pour cause, notre Direction vient de prouver une nouvelle fois son empressement à répondre à la commande politique…sans prendre le temps de construire une réelle réflexion !

Bien que l’UFAP UNSa Justice et les autres organisations syndicales du CTSPIP aient votées « CONTRE » le texte proposé, l’Administration a tout de même décidé de mettre en place :

  • Une spécialisation des CPIP en matière de « radicalisation»: L’Administration jonglant tantôt entre le CPIP spécialisé « dans le suivi des personnes prévenues ou condamnées pour des faits de terrorisme », tantôt entre le CPIP référent « chargé du repérage, de l’évaluation et du suivi des PPSMJ en voie de radicalisation violente.» 
  • La possibilité de faire des Visites à Domicile auprès de la PPSMJ en voie de radicalisation: Alors que la D.A.P n’offre actuellement pas les gages de sécurité nécessaires au sein de ses établissements, que les personnels pénitentiaires ont clairement été menacés, comment peut-elle envisager d’envoyer des CPIP en V.A.D chez des PPSMJ ? L’UFAP UNSa Justice refuse qu’on fasse des CPIP de la chair à canon !
  • La participation à des prises en charges collectives: L’UFAP UNSa Justice s’oppose à cette absurdité ! La D.A.P. fait clairement abstraction du caractère prosélyte de certaines des ces PPSMJ !

Pour l’UFAP UNSa Justice, le bilan de ce Comité Technique est sans appel : La DAP refuse d’entendre raison et « a décidé d’avancer », quitte à foncer droit dans le mur !

Le même jour, lors du second CT-SPIP l’ensemble des organisations syndicales siégeant ont pris la décision commune de quitter le Comité Technique. Cette décision étant en lien avec les mots du Directeur de l’Administration Pénitentiaire, sur « un potentiel décalage de la mise en application du relevé de conclusions », du fait des problèmes RH rencontrés par la DAP.

Une fois de plus, l’UFAP UNSa Justice dénonce ce mode de fonctionnement.

La première Organisation Syndicale du Ministère de la Justice refuse de cautionner ce simulacre de dialogue social.

L’UFAP UNSa Justice, une présence au quotidien !

A Paris, le 18/10/2016.

Fabrice BEGON

Elu au CT-SPIP

Jérémy RIVIERE/Dalila FARROUDJ

Représentants Nationaux de la FIP

181016-lufap-unsa-justice-quitte-le-ctspip

Related posts