FLASH INFO PREJ – DI de Rennes

Une réunion de concertation afin d’échanger sur les difficultés rencontrées au sein des PREJ sur le ressort de la DISP de Rennes a eu lieu ce jour. En voici le compte rendu :

Effectifs :

L’UFAP UNSa Justice a rappelé la nécessité d’augmenter les effectifs très significativement (au moins en les doublant) dés la CAP de novembre 2016. De même, il y a nécessité d’affecter 2 gradés (Major et/ou 1er surveillant) sur chaque PREJ.

Il est acté que les agents désignés en renfort, sur une autre base que la leur, doivent systématiquement, par  mesure de sécurité, se déplacer à 2.

Équipement & Véhicules :

L’UFAP UNSa Justice a, à nouveau, demandé une dotation de véhicules banalisés pour certaines missions.

La commande d’émetteurs/récepteurs avec oreillette a été passée, ils seront livrés prochainement. Une formation sera effectuée par les gradés de chaque PREJ.

Concernant l’équipement de chaque véhicule d’une véritable roue de secours pour des raisons de sécurité, DSD a répondu qu’une convention a été passée avec une société qui intervient rapidement en cas de problème d’un véhicule et qu’en cas de crevaison (la réparation doit se faire avec le matériel fourni). Par ailleurs, pour tout problème sur un véhicule, les agents ont pour consigne, en cas d’urgence absolue, de se rendre à l’établissement pénitentiaire ou au Commissariat/Gendarmerie le plus proche.

Pour les Gilets Pare-Balles, est à l’étude une sérigraphie dans le dos. L’UFAP UNSa Justice a proposé que l’inscription puisse être spécifique comme par exemple “AP PREJ”. L’UFAP UNSa Justice a également demandé à ce que l’identification du groupe sanguin des agents puisse faire partie de l’équipement.

Concernant l’équipement dans son ensemble, les problèmes et demandes soulevés doivent être transmis à la Commission Nationale d’Habillement (holster de cuisse, achat de polos légers tels les moniteurs ENAP, achat de blousons pour remplacer les polaires, achat de T-shirts noirs pour des problèmes de sudation, dotation de véritables chaussures Idem ERIS, gilets Tactique, dotation de chemises F1, Armes longues..etc….). L’UFAP UNSa Justice vous invite à lire le N° 110 du Réveil Pénitentiaire de Juin 2016.

Concernant les chaines de conduite, il n’y a pas de dotation individuelle mais sur certains PREJ, faiblement dotés en agents (ex: PREJ LORIENT), cela laisse supposer que c’est le cas. En fait, leur nombre est calculé en fonction du nombre total de détenus potentiels à transporter.

Il est acquis que la climatisation des fourgons va être effectuée à compter du 22 août 2016. A l’avenir, tous les véhicules arrivant en dotation devraient être climatisés.

Un point va être fait par l’ARPEJ sur l’état des 2 tons des kangoos car un certain nombre sont défectueux, cela concerne ceux provenant de Limoges.

Pour l’entretien des véhicules, il existe une grande disparité concernant les stations de lavage. Ce point mérite une véritable réflexion. L’Administration a précisé que les cartes de carburant disposent d’une option lavage. L’UFAP UNSa Justice a demandé, pour des raisons de sécurité évidentes, que les agents soient au moins 2 quand ils vont laver les véhicules. L’UFAP UNSa Justice a demandé la dotation d’un aspirateur pour chaque PREJ.

 

Organisation du Service – Rythme de travail – Missions – Fatigue :

Les OS ont demandé l’établissement d’un planning prévisionnel au moins 8 jours à l’avance et ont rappelé que les missions hors secteur sont beaucoup trop nombreuses et génèrent des HS.

L’UFAP UNSa Justice a demandé, à nouveau, comme ce fut déjà le cas au CTI du 31 mai 2016 et au CTS du 30 juin 2016, que, pour les missions sur plusieurs jours hors base, il est impératif à la fois que les agents puissent revêtir une tenue civile dans l’établissement où ils déposent les armes et qu’un véhicule banalisé soit mis à leur disposition pour se rendre sur leur lieu d’hébergement et de restauration. L’UFAP UNSa Justice a signalé que les véhicules de l’Administration sont avant tout des vehicules mis au service des fonctionnaires et ne sont surtout pas des véhicules à usage personnel comme certains ont trop souvent tendance à le faire. L’UFAP UNSa Justice a rappelé le contexte actuel (État d’Urgence, Plan Vigipirate au maximum, Double assassinat des 2 policiers le 13 juin 2016) en soulignant que les agents de l’AP sont depuis ce dernier acte dramatique considérés comme des cibles potentielles!!!

L’UFAP UNSa Justice a signalé le problème des amplitudes horaires trop importantes et répétées induisant de la fatigue qui peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé, la sécurité et le travail des personnels tels le risque routier, la dégradation de la vie familiale…etc. L’Administration encourage les agents à prendre une partie des HS en jour de repos afin d’éviter de cumuler de la fatigue qui peut avoir des effets néfgatifs sur l’accomplissement de leurs missions.

Formations :

L’UFAP UNSa Justice a demandé que les agents des PREJ puissent suivre des formations en premiers secours (PSC1) et en secours opérationnel. Elle a également demandé la dotation individuelle d’un pansement compressif.

Traitements :

L’UFAP UNSa Justice a rappelé que toutes les HS doivent être rémunérées pour les agents qui le souhaitent. L’Administration a indiqué que le DI a interrogé la Directrice de la DAP afin de pouvoir déroger au système des 108 heures par trimestre mais que la DGFIP se fait “tirer l’oreille”. Le retard dans le remboursement des frais engagés par les agents est dû au manque d’effectif au DBF et d’une augmentation très importante des demandes.

Locaux :

La commande concernant l’achat de TV pour les salles de repos des 4 nouveaux PREJ est passée.

L’UFAP UNSa Justice sera très attentive au suivi de cette réunion et plus particulièrement sur les points dont la compétence est du ressort de la Direction Interrégionale de RENNES.

Rennes, le 11 juillet 2016

P/Le Bureau UFAP Unsa Justice du Siège de la DI de RENNES

Jean-Marc BERTRAND

 

Related posts