LA DIRECTION INTERRÉGIONALE DE BORDEAUX UTILISE-T-ELLE LE 49.3?

La sécurité, la réglementation ainsi que la vie privée des agents sont bafouées :
Vendredi dernier, une extraction était planifiée à 6 heures. Cette dernière étant annulée, l A.R.P.E.J a fait appeler les agents affectés sur la mission, afin de changer leur prise de service du lendemain pour les positionner en attente de mission (soit de 12h à 19h10), tout en sachant qu’ils étaient rentrés chez eux.
Nous n’étions pas au courant que les agents P.R.E.J étaient soumis à une astreinte « déguisée » …
Et la vie privée dans tout ça ???
Mais pourquoi s’arrêter là, lundi un agent a reçu l’ordre de s’équiper et de faire 100 kilomètres SEUL dans un véhicule sérigraphié afin d’aller renforcer le P.R.E.J de BORDEAUX et tout ça sans aucun justificatif ou autres documents justifiant ce déplacement armé (pourtant stipulé dans la doctrine), pas même un numéro de téléphone pour contacter le chef d’escorte chargé de la mission ou un responsable sur place. Sans oublier que nous sommes dans un contexte d’état d’urgence qui vient d’être prolongé jusqu’en novembre.
A quoi sert notre doctrine d’emploi?
ENCORE UN DÉPLACEMENT EN TOUTE SÉCURITÉ…
Le bureau local U.F.A.P déplore ces agissements !!!!!!
Fait le 27 juin 2017 Le bureau local UFAP
PREJ DE MONT DE MARSAN

Related posts