La téléphonie filaire en cellule … …Comme si c’était la priorité ? QUELLE HONTE !

Au mois d’août dernier, l’UFAP UNSa Justice s’était une nouvelle fois opposée à l’implantation des téléphones portables, une volonté de la Contrôleuse Générale des Lieux de Privation et de Liberté (CGLPL), Adeline HAZAN, soutenue par la garde des Sceaux.
En ce début d’année, la 1ère organisation syndicale a appris, par voie de presse, l’implantation de téléphones fixes dans plus de 50 000 cellules de 178 établissements pénitentiaires, permettant aux détenus (prévenus et condamnés) d’appeler des numéros que l’administration ou un juge auront autorisés.
Nicole BELLOUBET démarre fort l’année 2018 !…
Quelle belle conception du dialogue social de la part d’une Ministre complètement absente, alors que la direction de l’administration pénitentiaire attend depuis plus de trois mois, différents arbitrages sur des dossiers aussi important que les ESP, les extractions judiciaires, QER et QDV….
Une pilule est encore plus dure à avaler quand on apprend que cette information est connue de la DAP depuis novembre dernier, que plusieurs instances paritaires ont eu lieu (CTM, CTAP) et qu’à aucun moment le débat n’a été soulevé ; ne serait-ce que pour faire un retour sur l’expérimentation lancée au CD de Montmédy en juillet 2016, avant de la généraliser sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs celle-ci devait se voir accompagner d’autres moyens, tels que des brouilleurs (nouvelle génération) et surtout un renfort en Personnels… Ils n’ont rien vu de tout cela à Montmédy… Un mensonge de plus !
Alors qu’il n’y a eu aucun débat, aucune discussion que ce soit sur la région Grand Est et ou encore moins au niveau national, la Chancellerie se permet de dire que cette disposition permettra de maintenir les liens familiaux et d’endiguer le trafic de téléphones portables !
Qui est capable de croire une seule seconde que des téléphones filaires combien même en cellule, vont stopper l’introduction des téléphones portables ?!… Il n’y a qu’Adeline HAZAN ou Nicole BELLOUBET pour croire une telle ânerie !
Décidemment, à l’heure des bonnes résolutions, ce sont les Personnels qui vont trinquer.
Pour une fois que la garde des Sceaux décide de sortir de sa léthargie, c’est pour nous faire des annonces médiatiques balayant d’un revers de la main les premiers acteurs du monde carcéral.
Il serait plus judicieux de s’attaquer réellement aux problèmes de fond comme l’attractivité des métiers pénitentiaires, le recrutement et les conditions de travail des Agents, etc. Au lieu de cela, ce ministère dans sa grande bonté, pense plutôt au confort de leurs chérubins. Cela nous en dit long sur le peu de considération que cette ministre porte aux Personnels pénitentiaires !
C’est totalement inadmissible pour la Première Organisation Syndicale, qui l’a fait savoir vertement au 13 Place Vendôme !
Paris, le 03 janvier 2017

circulaire pdf: téléphone en prison

Related posts