Le conflit social Pénitentiaire engagé est reconduit. Le blocage doit s’intensifier !

Le conflit social Pénitentiaire engagé est reconduit.

Le blocage doit s’intensifier !

 

Plus de 6200 Personnels devant 141 établissements pénitentiaires se sont mobilisés ce lundi. Une mobilisation ENORME et  à la hauteur de la COLÈRE du terrain !

 Les trois OS se sont réunies cet après-midi afin de définir plus précisément la plate-forme revendicative.

Malgré notre volonté de conserver une unité dans l’unique intérêt des personnels, L’UFAP UNSa Justice et la CGT Pénitentiaire déplorent la décision de FO de quitter L’UNITÉ SYNDICALE, deux jours à peine après l’avoir intégré.

Nous refusons de nous détourner de l’objectif principal,  à savoir un changement radical de gestion des détentions, une sécurité renforcée pour les Personnels, des moyens humains, matériels, réglementaires et législatifs.

Pour l’UFAP UNSa Justice et la CGT Pénitentiaire, le volet « Sécuritaire » est notre priorité !… Ce conflit étant parti sur cette base, il était hors de question de trahir les Personnels.

L’UFAP UNSa Justice et la CGT Pénitentiaire exigent d’être reçues sans délai par la garde des Sceaux afin de mettre un terme à l’absence de considération et de moyens, notamment en matière de sécurité, au sein des établissements pénitentiaires, exposant tous les jours les Personnels à la vindicte des détenus.

La revendication principale est plus que jamais la sécurité des Personnels !…

De plus, suite à l’annonce faite ce jour par le Président de la République, l’UFAP UNSa Justice et la CGT Pénitentiaire exigent d’être partie prenante de l’ensemble des discussions qui s’ouvriront sur la construction du « Plan Global sur les  prisons ». Le changement doit se faire avec la consultation des professionnels Pénitentiaires.

L’UFAP UNSa Justice et la CGT Pénitentiaire restent déterminées et demandent aux Personnels de continuer à se mobiliser sur le mot d’ordre de BLOCAGE TOTAL.

Sans être exhaustive, la plate-forme revendicative nationale  ci-dessous est notre feuille de route pour exiger l’ouverture de négociations :

  • Effectifs : recrutement de Personnels de tous corps et grades confondus pour répondre aux vacances d’emplois.
  • Sécurité en détention, avec l’abrogation de l’article 57 de la LOI pénitentiaire, la modification de la règlementation concernant les fouilles inopinées, une meilleure gestion des détentions et de ses mouvements.
  • Gestion spécifique pour les détenus radicalisés et étanchéité de ces structures.
  • Redonner une place centrale à l’autorité des Personnels avec les moyens matériels nécessaires (équipements, etc…)
  • Fin des services en mode dégradé.
  • Reconnaissance des Métiers Pénitentiaires.
  • Remettre au cœur des débats les questions pénitentiaires au sein de ce Ministère…

RESTONS MOBILISÉS, PLUS QUE JAMAIS, AMPLIFIONS LE COMBAT DES DEMAIN 6H00 EN BLOQUANT L’INSTITUTION !….

 CONTRAIGNONS LE GOUVERNEMENT A AVANCER SUR NOTRE PLATE-FORME REVENDICATIVE SANS RIEN LÂCHER !…NOTRE VIE EN DEPEND!

 LA BALLE EST DANS LE CAMP DE LA MINISTRE…

Paris, le 15 janvier 2018

Pour l’UFAP UNSa Justice,  Jean-François FORGET             Contact : 06.09.11.07.97

circulaire imprimable

Related posts