Le CP MAUBEUGE sous tension

Une nouvelle fois, le centre pénitentiaire de Maubeuge a été le théâtre d’un incident dont les conséquences  auraient pu être dramatiques.

 

Dimanche, vers 21h30 les Agents sont intervenus dans une cellule suite à un incendie provoqué volontairement par le détenu qui l’occupait. L’incendie a pu être rapidement circonscrit par l’équipe de nuit. Si heureusement, aucun agent n’a été blessé, le bilan se traduit tout de même par  la destruction totale d’une cellule.

 

Une fois de plus le pire a été évité !

 

Malgré des conditions de travail particulièrement difficiles dans une ambiance délétère,   malgré les crachats aux visages, les jets d’urines, les insultes, les menaces, les agressions, ce dimanche soir les surveillants et le gradé de nuit,  ont su intervenir en véritables professionnels.

 

Dans de telles circonstances, il parait logique que tout chef d’établissement qui se respecte, félicite les agents pour la qualité de leur intervention. Mais à Maubeuge, ce n’est pas le cas, l’état de santé du détenu auteur de l’incident est bien plus important aux yeux du directeur, que le moral de ses troupes  après un tel incident. Tout simplement honteux !!!

 

LA SITUATION S’AGRAVE  DE JOUR EN JOUR…

 

L’UFAP UNSA Justice du CP Maubeuge déplore fortement ce manque de considération à l’égard des personnels qui œuvrent quotidiennement pour maintenir le navire à flot malgré des contraintes professionnelles  qui s’alourdissent de jour en jour.  Malgré plusieurs alertes dans la presse et auprès de la direction, la situation ne semble pas s’améliorer.

 

L’UFAP UNSA Justice du CP Maubeuge  félicite l’équipe qui a su intervenir dans ce brasier pour le courage et le professionnalisme dont elle a fait preuve.

 

Il devient plus que nécessaire que la direction de l’établissement accorde plus d’intérêt et de reconnaissance envers ses agents, si elle veut rétablir un climat serein et regagner la motivation générale des personnels. Le directeur doit réagir et engager toutes les démarches nécessaires visant à enrayer les nombreux maux qui nuisent au bon fonctionnement de notre structure, tels que les carences de personnel tous corps et grades confondus, la surpopulation pénale, la multiplication des agressions, l’afflux important de détenus en « MOS »….

 

Agissez avant qu’il ne soit trop tard…..

Si rien n’est fait, le bureau local UFAP UNSa Justice devra prendre ses responsabilités !

 

 

Le Bureau Local

Related posts