LE MINISTRE PERSISTE ET SIGNE L’ UFAP S’ INSURGE

Jean-Jacques URVOAS, Garde des Sceaux, Ministre de la justice a annoncé le 11 septembre dans le « Journal Du Dimanche » rejeter l’idée de prisons spéciales pour les détenus radicalisés.

L’UFAP UNSa Justice, au contraire, revendique la création d’établissements « spécialisés » de toutes petites tailles pour accueillir celles et ceux qui s’en prennent à notre pays et donc aux Françaises et aux Français par des actes terroristes meurtriers.

L’UFAP UNSa Justice réclame une gestion renforcée pour ces détenus radicalisés.

L’attentat de Osny, les menaces de mort envers les personnels de Villeneuve-lès-Maguelone, les découvertes d’armes artisanales, véritables armes de guerre, à Toulon n’auront pas servi de leçons !!!

Encore une fois l’idéologie politicienne l’emporte sur la sécurité !!!

L’UFAP UNSa Justice reçue ce soir Place Vendôme, demandera au Ministre de la Justice de revenir sur ses déclarations.

Les Personnels en ont marre des décisions hâtives et sans concertation.

Faudra-t-il qu’un Surveillant se fasse égorger sur une coursive pour qu’enfin les Politiques prennent le dossier des terroristes incarcérés à bras le corps.

L’UFAP UNSa Justice ne peut accepter plus longtemps que le système carcéral français soit la variable d’ajustements d’un politique à l’autre.

En effet, dès qu’une proposition est avancée par l’un, elle est systématiquement contrebalancée par l’autre, sans à aucun moment consulter les professionnels que nous sommes.

Dans l’intérêt du pays et de l’administration pénitentiaire, il y a urgence à ce que l’UFAP UNSa Justice soit entendue au risque sinon de connaître des lendemains encore plus douloureux.

Paris le, 12 septembre 2016

Pour l’UFAP UNSa Justice

Les Secrétaires Généraux

120916-le-ministre-persiste-et-signe

Related posts