L’UFAP UNSa Justice REÇUE À LA MISSION OUTRE-MER !…AUDIENCE SUR LA SITUATION DU S.P.I.P 974 :

Le 05 Juillet 2017, une délégation UFAP UNSa Justice composée de Dalila FARROUDJ Secrétaire Nationale F.I.P, Jérémy RIVIERE Secrétaire National F.I.P et David BESSON Secrétaire Général Adjoint, a été reçue au sein de la Mission Outre-Mer.

Lors de cette audience avec le Directeur Interrégional, l’UFAP UNSa Justice a rappelé une nouvelle fois la détérioration grandissante des conditions de travail du S.P.I.P de la Réunion. Pour cause, les récents événements ayant marqué le S.P.I.P 974 (garde à vue injustifiée de la coordinatrice culturelle, suite aux dénonciations calomnieuses d’un détenu), ont révélé une nouvelle fois des difficultés managériales, mais aussi, un manque de coordination entre la direction de l’établissement du Port et celle du S.P.I.P.

Sur ces points, la M.O.M a assuré avoir d’ores et déjà transmis des consignes et observations. En attendant, ces carences imputables à l’Administration ont pour conséquence un accroissement des risques psychosociaux au sein du S.P.I.P 974. Les résultats de l’audit en la matière sont accablants : « Une urgence » !… 

De plus, l’UFAP UNSa Justice a également alerté la M.O.M sur les difficultés rencontrées par les C.P.I.P intervenant au sein de la Maison d’Arrêt de Saint-Pierre. Ces dernières, au nombre de deux, assurent la prise en charge de l’intégralité des détenus de l’établissement. Etablissement qui connait un taux d’occupation actuel de 110% !

L’UFAP UNSa Justice s’interroge : avec une telle charge de travail, comment l’Administration prévoit-elle la mise en application de nouveaux champs transversaux (P.P.R, radicalisation, justice restaurative, formations relais) ?

Pour l’UFAP UNSa Justice, cela est tout simplement impossible !… A l’heure où les organigrammes structurels doivent voir le jour, l’UFAP UNSa Justice exige que la M.O.M acte l’affectation d’un poste de C.P.I.P supplémentaire sur la M.A de Saint-Pierre !…

Enfin, la 1ère organisation syndicale a interpelé le Directeur interrégional sur une pratique que notre organisation ne peut cautionner : le recours massif aux contractuels !…

Pour l’UFAP UNSa Justice, il n’est pas justifiable qu’entre 5 et 7 postes de CPIP contractuels soient proposés sur le département ! Pourquoi ? Car non seulement, les vacances de postes doivent être anticipées par la D.A.P et donc proposées en CAP de mobilité, mais aussi, car les postes de contractuels représentent :

  • Une source de précarité pour les agents recrutés (beaucoup de ces postes ne seront pas renouvelés) ;
  • Des ressources humaines non budgétées sur le long terme ;
  • Une dévaluation de la formation des C.P.I.P.

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est grand temps que la M.O.M se fasse le relais des difficultés rencontrées par le SPIP de la Réunion, mais aussi de celles des S.P.I.P d’Outre-Mer ! Un plan Marshall ultramarins doit voir le jour, tant en matière immobilière qu’en matière de ressources humaines !…

Pour cela des décisions doivent être prises ! L’UFAP UNSa Justice restera donc particulièrement vigilante quant aux suites données à cette audience !…

L’UFAP UNSa Justice, une présence au quotidien !…

A Paris, le 10/07/2017

Pour l’UFAP UNSa Justice

Le Secrétaire Général Adjoint de l’UFAP UNSa Justice

Les Secrétaires Nationaux Filière Insertion Probation

100717 – Tract FIP – Audience DI MOM

Related posts