MA ALBI: DICTATURE OU DIALOGUE SOCIAL?

Albi le 17 avril 2017

 

Lors du dernier A.C.T en date du 30 mars 2017; l’U.F.A.P informé de la mise à disposition de l’agent posté de la M.A Albi vers le S.P.I.P, vous interpellait sur le déficit d’agent posté dejà existant et agravé par se nouveau départ non programmé. En date du 04 avril 2017 notre organisation syndicale vous adressait une lettre ouverte dans laquelle nous réintèrions notre inquiètude sur le fonctionnement du service et la prévision de celui çi qui s’annonce bien sombre. A ce jour, vous semblez ignorer vos personnels en ne daignant pas répondre à leurs interrogations qui sont des plus légitimes. Aujourd’hui une nouveauté dans la dégradation du service en amputant encore un agent d’une équipe pour la formation PREJ (avril et mai). Pour l’ U.F.A.P des solutions existent; mais peut être géneraient elles votre confort de fonctionnement? Savez vous que derrière la porte métallique au bout du couloir administratif se trouve une détention gèrée par des surveillants et premiers surveillants qui se sentent bien seuls dans leur travail quotidien? Le role d’un chef d’établissement n’est- il pas d’apaiser ces mêmes personnels quand ils soulèvent des problèmes épineux notament de services et d’autres laissés souvent sans réponse. COMBIEN DE TEMPS ENCORE LES PERSONNELS DE LA MAISON D’ARRET D’ALBI VONT ILS POUVOIR TENIR DANS CES CONDITIONS ?

Le bureau UFAP unsa ALBI

Related posts