MA NÎMES: Force doit rester à la LOI !! (enfin il parait !!!!)

Nîmes, le 28/01/2017

Cet après-midi, certains de nos « gentils » pensionnaires ont décidés de ne pas remonter de promenade à 15H30 comme prévu.

Pourquoi ?

Vraisemblablement parce que les projections sont en retard.

Les détenus se sont repliés dans un coin de la cour et sont restés sourd aux demandes du chef de permanence.

Malgré plusieurs demandes, les détenus n’ont pas bougés et on à pu voir « pleuvoir » les projections dans la cour de promenade

environ une dizaine qu’un détenu habitué du ramassage à ramené dans le coin pour que les détenus puissent gentiment picoler.

Après un long moment, le directeur est venu et à reçu un détenu pour connaitre les motifs de ce blocage !!!! On aura tout vu !!

Les autres détenus ont continués à bloquer en évoquant des motifs futiles.

Finalement, le directeur est venu dans la cour pour négocier

une sortie de « crise ». Le fait que certains détenus continuent de boire pas loin de lui n’ont pas eu d’effet.

Ainsi après presque 3 heures et demi sur la cour et avoir privé deux étages de promenade, pas d’appel aux ERIS, pas de prévision de transferts pour les 4 ou 5 détenus qui ont revendiqué ce mouvement collectif.

Effectivement, notre directeur est bien préparé à son arrivée

sur Valence ou j’espère que les détenus seront plus cools que ceux de Nîmes. Car vu la gestion de ce petit mouvement, pas de doute que Valence est en sécurité.

A défaut de vérifier les sacs des agents, monsieur le directeur, vous auriez pu faire souffler les détenus qui étaient sur la cour cet après-midi.

Au moins monsieur le directeur, faites transférer ces détenus au plus vite.

 

A NÎMES, on sait maintenant QUI commande !!! Mais ce n’est pas notre directeur!

Pour le Bureau Local UFAP UNSa Justice de la MA Nîmes

Related posts