MA NÎMES: L’inquiétude grandit au sein du Quartier d’Isolement de la MA NÎMES

L’UFAP UNSa Justice est plus qu’ulcérée de voir la sécurité hasardeuse qui règne sur l’établissement !

L’UFAP UNSa Justice attend qu’un VRAI chef d’établissement puisse mettre la sécurité de l’ensemble de ses personnels au premier plan de ses priorités.

Pour autant notre « ex-patron » aura pour sa part, avant de larguer l’amarre Nîmoise, pu tracer un dernier sillage en tentant d’étouffer cette triste « affaire » à l’image même de notre grande muette pénitentiaire.

En effet, comment est-il possible qu’un détenu de la mouvance islamiste placé au QI qui voulait assassiner un surveillant sur un autre établissement, ait pu obtenir des documents administratifs et informatiques au travers desquels figurent les noms et prénoms de l’ensemble des agents ayant pu relever des observations à son encontre ????????

L’UFAP UNSa Justice rappelle que l’état d’urgence est aux dernières nouvelles toujours appliquée dans nos prisons comme à l’extérieur de celles-ci !!!!

L’UFAP UNSa Justice exige le transfert immédiat du détenu radicalisé !!!!

L’UFAP UNSa Justice exige la protection statutaire de l’ensemble des agents en poste sur le QI pour que ceux-ci puisse continuer à faire leur travail !!!!!

L’UFAP UNSa Justice apporte son inconditionnel soutien aux collègues et se tient à leur disposition en cas démarches judiciaires ou administratives !!!!!

L’UFAP UNSa Justice attend des réponses rapides sur ces points, et dans le cas contraire envisagera le blocage de l’établissement en alertant la presse sur cette mise en danger des agents pénitentiaires !

L’UFAP UNSa Justice rappelle qu’il est facile d’ironiser lors de son pot de départ, mais que les kilomètres n’exonèrent pas de sa responsabilité envers les agents.

Nîmes, le 15/02/2017

Pour le Bureau Local UFAP UNSa Justice de la MA Nîmes

 

Related posts