NE DOIT PAS FAIRE N’IMPORTE QUOI !! – UFAP Unsa Justice MA Angers

UFAP-UNSa Justice MA ANGERS

 

                                                                                                   DSD

 NE DOIT PAS FAIRE N’IMPORTE QUOI !!      

Depuis un certain temps déjà, la Maison d’arrêt d’ANGERS est, comme bien d’autres établissements, sujet à recevoir des détenus issus de la région parisienne.

Certes, l‘UFAP-UNSa Justice comprend bien qu’il faille participer à l’effort national puisque les établissements parisiens sont plein à craquer. Cependant, tous les établissements ne sont pas en mesure de recevoir des détenus d’une dangerosité extrême ou particulière, et la MA ANGERS fait partie de ce type d’établissements.

En effet, dépourvue de quartier disciplinaire et dépourvue de quartier d’isolement, la MA ANGERS ne peut recevoir ce type de détenus. Les personnels ne comprennent pas la logique de l’Administration Centrale via DSD à y affecter des détenus radicalisés notamment.

Pourtant, les personnels ont vu récemment arriver de la MA NANTERRE, un détenu radicalisé qui n’est pas sans poser de difficultés en terme de gestion car, peu de temps après son arrivée, il a fallu vider une cellule d’un occupant du QD qui y avait été placé suite à une agression de personnel.

Interrogée par l’UFAP-UNSa Justice, la direction locale nous a assuré ne pas avoir été mise au courant de cette arrivée par DSD.

Une aberration quand on connaît les difficultés pour faire fonctionner un établissement pénitentiaire et surtout une belle connerie car n’importe quel responsable qui connaît la structure angevine, conclura qu’il n’est pas sérieux de mettre ce type de détenu au profil lourd sur notre site.

La Maison d’arrêt d’ANGERS n’est tout simplement pas faite pour recevoir ce type de détenus

Mais nous n’allons pas palabrer plus longtemps sur ce sujet puisque l’erreur est commise et le fonctionnement de l’établissement en subit directement les conséquences. Maintenant il faut agir, et agir vite !!!

Par conséquent, l’UFAP-UNSa Justice demande à DSD d’engager les démarches auprès de la DAP afin que ce détenu soit transféré sans délai vers une structure plus adaptée.

L’UFAP-UNSa Justice exige, par ailleurs, que DSD porte une attention particulière sur les structures désignées pour accueillir des détenus dangereux, car tôt ou tard, un détenu radicalisé ou DPS va « atterrir » pourquoi pas sur la MA COUTANCES (avec tout le respect que l’on doit à nos collègues),

L’UFAP-UNSa Justice exige que les CE soient informés au préalable (en fonction de la structure) d’une telle affectation, afin que les professionnels du terrain puissent travailler en amont pour un accueil sécurisé correspondant au profil du détenu.

Le bureau Local

Le 13 juin 2017

Related posts