OUVERTURE DES DISCUSSIONS DU RELEVÉ DE CONCLUSIONS F.I.P

Hier, le 16/02/2017, se tenait à la Direction de l’Administration Pénitentiaire, la tant attendue ouverture de discussions en lien avec le relevé de conclusions de la Filière Insertion Probation.

Cette rencontre était animée par Monsieur Floran VADILLO (Conseiller Social auprès du Garde Des Sceaux) et les membres de la Sous-Direction des Ressources Humaines de la D.A.P. Lors de cette réunion, l’UFAP UNSa Justice a exigé la remise en place d’un protocole conforme aux accords de Bercy et la loi du 5 Juillet 2010, relative à la rénovation du dialogue social. En effet, ce cadre réglementaire offre les garanties nécessaires à un dialogue social constructif et abouti.

Ce protocole a donc fixé la phase de négociation à une durée de deux mois. Les réunions se réaliseront à un rythme soutenu (jusqu’à 5 réunions mensuelles), au cours desquelles seront discutées les thématiques suivantes :

 

1-Recrutement et formation 5-Statutaire DPIP
2-Travail sur les grilles indiciaires 6-Statutaire CPIP
3-Parcours professionnel 7-Etude des textes proposés
4-Organisation du temps de travail 8-Réunion de synthèse

A compter de la fin de ces discussions, soit le 19 Avril 2017, un accord entre le Ministère de la Justice et les organisations syndicales signataires du relevé devra émerger. C’est pourquoi l’UFAP UNSa Justice, en accord avec d’autres organisations syndicales, a exigé que les négociations à venir, ne soient pas détournées de leurs objectifs premiers, à savoir : une réforme statutaire d’envergure et à la hauteur des missions actuelles des Personnels d’Insertion et de Probation.

L’UFAP UNSa Justice sera « vent debout » contre toute tentative de récupération du mouvement social initié et porté par les personnels ! Faut-il préciser que ces derniers ont obtenu ce relevé à la force du pavé, malgré les menaces et les sanctions disciplinaires !

A juste titre, et contrairement à d’autres, l’UFAP UNSa Justice n’entend pas dealer la réforme statutaire des uns contre la revalorisation indemnitaire des autres. Les deux corps de la Filière Insertion Probation (C.P.I.P et D.P.I.P) devront bel et bien, bénéficier des engagements pris le 20 Juillet 2016 !

La 1ère O.S du Ministère de la Justice rappelle, qu’être C.P.I.P actuellement signifie :

  • Aider à la décision judiciaire ;
  • Suivre l’ensemble des mesures judiciaires prononcées par les autorités judiciaires, soit prendre en charge 249 000 P.P.S.M.J ;
  • Mettre en œuvre les mesures de L.S.C et de Contrainte Pénale ;
  • Construire et développer un réseau partenarial ;
  • Mettre en œuvre et animer des activités collectives ;
  • Se former et s’interroger sur les nouvelles pratiques professionnelles ;
  • Lutter contre la désocialisation et favoriser l’accès aux droits ;
  • Détecter, signaler et prendre en charge les personnes radicalisées ;

Et la liste n’est pas exhaustive…

Assez simplement, à l’UFAP UNSa Justice on appelle cela : Prévenir la récidive et favoriser la réinsertion !…

Pour l’exercice de toutes ces missions, l’UFAP UNSa Justice l’affirme haut et fort : une réforme statutaire s’impose !…

A Paris, le 17/02/2017

Pour l’UFAP UNSa Justice

Les représentants de la FIP

170217-Ouverture de discussions FIP

Related posts