Personnels Techniques – RELEVÉ DE CONCLUSIONS DE LA RÉFORME DE LA FILIÈRE TECHNIQUE

Après avoir consulté les Personnels,

l’UFAP UNSa Justice apportera sa signature vendredi 5 mai 2017 sur ce relevé de conclusions  

Après deux ans d’atermoiements et près de 18 ans d’attente, les Personnels Techniques se sont vu présenter le PPCR qui sera mis en œuvre dès cet été et proposer un plan de requalification des emplois de C en B et de B en A, afin de permettre d’accélérer la promotion du plus grand nombre sur 5 ans.

Certains critiquent les avancées statutaires et indiciaires introduites par le PPCR. Pour quelles raisons ?… Postures syndicales ou la peur de s’assumer ?!….

S’agissant de la 1ère Organisation Syndicale, nous ne tortillons pas du cul pour assumer le PPCR, dire très clairement que pour nous cette réforme est satisfaisante pour la catégorie B et la catégorie A de la filière, mais insuffisante pour la revalorisation indiciaire de la catégorie C de la filière.

Nous nous sommes d’ailleurs exprimés en ce sens en CTM !… Nous avons été même l’une des seules pour ne pas dire la seule OS à avoir travaillé concrètement sur ce PPCR ces six derniers mois, notamment sur les mesures de reclassements des Agents.

Maintenant, s’agissant du plan de requalification proposé dans la continuité du PPCR dans le relevé de conclusions, à la réception du premier projet nous l’avons ventilé sur le terrain ainsi qu’au sein de nos structures syndicales afin de récolter les retours au-delà de notre propre appréciation. Nous avons, ensuite, sollicité mercredi dernier une réunion de travail à la Chancellerie afin de faire évoluer le document au regard de vos nombreuses contributions.

Nous avons pu réorienter le plan de requalification à destination de toutes les filières métiers, de toutes les structures pénitentiaires, y compris pour les Agents travaillant sous tutelle de la RIEP ou à l’ENAP et évacuer le sujet des corps communs.

Puisque le choix a été fait par l’administration de tendre vers l’extinction du corps de catégorie C (en lieu et place d’une revalorisation indiciaire supérieure à la réforme PPCR), par le biais de promotions en catégorie B, l’UFAP UNSa Justice a exigé le maintien clair net et précis de cette finalité qui ne sera pas effective au terme des 5 années de ce plan. Il faudra donc batailler pour que ce plan soit poursuivi par des dispositions dynamiques de promotions jusqu’à l’extinction du corps !

Dans la continuité de cette réunion de travail et des propositions de modifications faites par l’UFAP UNSa Justice, un nouveau projet de relevé de conclusions a donc été soumis à l’appréciation des Organisations Syndicales dès lundi 1er mai, avec une proposition de rencontre avec le Garde des Sceaux le vendredi 5 mai en vue d’une signature éventuelle de ce relevé.

Comme à son habitude et en cohérence avec ses valeurs syndicales, l’UFAP UNSa Justice a lancé une nouvelle consultation des Personnels dès mardi matin avec la communication du nouveau projet de relevé afin de permettre au bureau national de la Première Organisation Syndicale de prendre une position en phase avec celle des Personnels Techniques pénitentiaires.

Vous avez été nombreux à répondre à Daniel CARRÉ et à nos représentants Ufapiens sur le terrain et nous vous en remercions. Près de 75% des Personnels Techniques nous demandent de signer ce relevé de conclusions, partageant l’analyse de l’UFAP UNSa Justice visant à considérer cette évolution comme une étape et non une fin en soi.

Par conséquent, l’UFAP UNSa Justice respectera cette demande et signera ce relevé de conclusions, avec comme objectif celui visé en amont et non en signant un chèque en blanc à l’administration.

Signataires nous allons pouvoir peser et exiger, tout d’abord le respect des emplois requalifiés et impulser la promotion des 256 Adjoints Techniques qui n’auront pas été promus dans la période de ce plan.

Signataire, l’UFAP UNSa Justice n’abandonne pas ses revendications en route et continue à revendiquer le cadre actif pour tous, un rehaussement indiciaire, une revalorisation indemnitaire, des tenues de travail adéquates, des conditions de travail décentes et la création d’emplois supplémentaires de cat B et A afin de répondre aux besoins de notre institution, etc.

Signataires, nous voulons impulser le champ des missions et par conséquent des filières métiers, de la formation initiale et continue et bien entendu les niveaux de recrutement.

Encore une fois, pour l’UFAP UNSa Justice, ce relevé de conclusions est un point de départ !

L’UFAP UNSa Justice, le Syndicat qui avance….

Paris, le 4 mai 2017.

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Jean-François FORGET

Secrétaire Général,

Daniel CARRE

Secrétaire National.

04 05 2017 – releve de conlusions PT

Related posts