PETITES ÉCONOMIES AU DÉTRIMENT DE LA SÉCURITÉ, PREJ en mode dégradé !!!

Mont de Marsan le 30 03 2017

Depuis l’annonce du garde des sceaux du 14 Mars 2017 modifiant les modalités d’extractions judiciaires pour les personnes détenues d’escorte niveau 1, ces dernières se font à deux agents au lieu de trois, même si plusieurs agents sont sur base en attente de mission,

La direction interrégionale de Bordeaux applique cette nouvelle mesure (non communiquée aux agents) à la lettre sans se soucier de la sécurité des personnels et des personnes détenues puisque ces derniers doivent désormais faire face à des situations qui posent problèmes : tribunaux non adaptés (pas de sas véhicules, pas de geôle…), gestion du public (familles, victimes…) …

Malgré la remontée d’informations concernant divers problèmes déjà rencontrés sur ces escortes (procédures criminelle, assises), la hiérarchie fait la sourde oreille. Aujourd’hui, continuant dans le LOW COST pénitentiaire, elle n’a rien trouvé de mieux que de prévoir une mission à deux agents sur une distance de 1560 km aller-retour au détriment complet de la sécurité et de la santé de ces derniers.

En effet, les 13 et 14 Avril prochain, DEUX de nos collègues vont devoir parcourir cette distance !!!

ET LA SÉCURITÉ DANS TOUT ÇA ???

– Concernant les temps de pause des chauffeurs (préconisés toutes les deux heures) comment faire ???
– Arrêt carburant, restauration, besoins naturels, etc… Quelles procédures appliquées ???
Ces problématiques restent en attente de réponses….

L’UFAP-UnsaJustice des PREJ de Mont-de-Marsan revendique que toutes les extractions judiciaires se fassent à trois agents et de surcroît, sur celles dites longue distance et/ou longue durée et cela quel que soit le niveau d’escorte de la personne détenue.

Le secrétaire local,
Samuel BUCHON

Related posts