Postes Administratifs Profilés… de travers !!!

Revenons sur une technique de Gestion des Ressources Humaines à laquelle l’UFAP UNSa Justice est clairement opposée : les postes profilés en CAP.

A chaque circulaire de mobilité apparait une liste de poste, référencés par numéro. Ceux suivi de la lettre « P » indiquent que les postulants doivent prendre contact avec le recruteur afin de passer un entretien. La somme de ces échanges donne lieu à des rapports et à un classement final des candidats qui seront présentés aux élus de CAP.

Durant la commission,  il n’est plus question de faire valoir l’ancienneté, la situation familiale ou sociale, l’envie de changer de métier. Seul le classement du recruteur fait foi pour l’administration, qui a toujours le dernier mot dans l’affectation du fonctionnaire.

Nous voilà donc face à en entretien d’embauche !!!

L’UFAP UNSa Justice pointe aujourd’hui les directions interrégionales de Toulouse et de Paris où l’on trouve  les derniers exemples de détournement, par l’administration,  du système des postes profilés  mis en place par elle-même!!! C’est à n’y rien comprendre…

Dans les deux régions, ce sont des postes de responsables de greffe qui sont concernés et aujourd’hui, des  fonctionnaires sont  sur des postes différents de ceux décidés  en CAP.

Nous pensions l’Administration Une et Indivisble….et bien à priori NON !

En matière de postes profilés, chacun fait ce que bon lui semble, y compris en revenant sur son propre classement de recrutement…  pourquoi dans ces conditions continuer un système détourné sur le terrain ?

Quand chacun fait ce qu’il lui plait, le précipice est au bout !

L’UFAP UNSa Justice soutient les projets de mobilité qui  répondent aux souhaits des fonctionnaires et dénonce cette pratique des postes profilés qui privatise ce « recrutement »  sur le seul choix de la hiérarchie locale. L’UFAP UNSa Justice revendique une information claire et précise sur les postes afin que les fonctionnaires postulent avec une réelle connaissance du poste. L’UFAP UNSa Justice revendique la mise en œuvre de plans de formations afin que les candidats qui n’ont pas toutes les connaissances professionnelles  puissent acquérir rapidement les savoirs nécessaires.

 

Paris le 05 octobre 2017

Fabrice BEGON, Secrétaire National

UFAP UNSa Justice

Tract Poste profilé de travers 10-17

Related posts