PRÉSÉLECTION ET CAP EJ- La CAP une nouvelle fois reportée

Les documents et les saisies pour la mini CAP EJ du 20 octobre 2016 ont révélé plusieurs anomalies qui ne permettaient pas de fiabiliser les données et ont contraint les organisations syndicales à demander le report de celle-ci.

Avec l’inscription de plus de 1600 candidats pour la présélection des EJ, 64% d’agents ont été refusés ! Situation complètement incohérente d’autant que cette procédure est adoubée par une formation validante, faisant office de second filtre.

Cette procédure mise en place en urgence lors de l’accélération du processus de transfert de ces charges a montré ses limites et son insuffisance, contribuant à une incompréhension totale envers les Personnels.

L’UFAP UNSa Justice a dénoncé et demandé depuis longtemps la suppression pure et simple de cette présélection.

Pour mémoire, la présélection repose sur un entretien avec un psychologue, des tests psychotechniques et un entretien de 25 minutes sur la motivation de l’agent. Cette procédure lourde est inadaptée et à juste titre incomprise par les Personnels d’autant que la « casse » générée est extrêmement importante voire surréaliste.

Cette disposition est d’autant plus anormale que les postes EJ non pourvus en CAP seront donnés aux sortants de l’ENAP sans qu’il soit mis en place une procédure aussi lourde et inadaptée.

Au regard des éléments précités et surtout de la non fiabilisation des données, la CAP est reportée au 3 novembre 2016.

Cette situation ne peut plus durer, l’UFAP UNSa Justice a inscrit à l’ordre du jour du prochain CTAP du 4 novembre, la suppression de la présélection pour les EJ, considérant la procédure mise en place inefficace.

Paris, le 27 octobre 2016

Pour l’UFAP UNSa Justice

La Fédération

271016-preselection-et-cap-ej

Related posts