Prise d’otage au centre de détention de Villenauxe la Grande!

Hier, mercredi 14 juin à 15h50 débutait la prise d’otage d’un de nos collègues et camarades du Centre de Détention de Villenauxe La Grande…

En effet, lors du sondage de barreaux opéré par 2 agents, un criminel purgeant une peine de 10 ans a décidé de faire parler de lui en prenant en otage un des deux surveillants venus faire le sondage dans sa cellule  au bâtiment B.

Notre collègue a été saisi au cou et pris sous la gorge avec un couteau de cantine aiguisé et  contraint de rester dans la cellule. L’alerte a tout de suite été donné, les renforts sont arrivés rapidement sur place. Le gradé de bâtiment et le chef de détention ont tour à tour tenté de nouer le contact pour reprendre la main…en vain !

La détermination de l’individu n’a fait aucun doute et celui-ci a refusé de donner ses revendications car il n’en avait pas !  A part celle d’être médiatisée !!!

 Alors que les médias balançaient le peu d’infos qu’ils avaient par on ne sait quelle fuite…à chaque passage télévisé de l’évènement qu’il avait créé, ce forcené s’enivrait des images qu’il disposait lui aussi depuis sa cellule.

Nous ne pouvons qu’à peine mesurer et imaginer l’attente douloureuse dont David a dû faire face durant ces longues heures. Son pragmatisme et son sang-froid lui ont permis d’apaiser sa relation avec l’énergumène qui semble-t-il ne souhaitait rien de plus qu’un coup de projecteurs sur sa situation à 3 mois de la sortie !!!

Le travail efficace et la mutualisation des moyens mis en œuvre par les ERIS, le GIGN et les F.S.I. ont permis de stabiliser et sécuriser la situation. Situation préalablement cloisonnée et bien gérée par les Personnels du CD Villenauxe la Grande. Finalement les négociations ont abouti, le forcené a été maîtrisé et notre collègue libéré de son emprise aux alentours de 21 heures…

Evidemment ce voyou est parti en GAV pour y être entendu et reprendre une peine à la hauteur de son acte inqualifiable…Sanction pénale que nous espérons évidemment ferme et exemplaire !!!

David a quant à lui été pris en charge comme la situation l’exige en théorie… et a pu retrouver sa famille dans la soirée. Nous lui souhaitons de se remettre au mieux de ce traumatisme.

L’union régionale UFAP salue la réactivité et le professionnalisme de tous les acteurs présents dans la gestion de ce dramatique évènement.

L’union régionale UFAP condamne une fois encore l’ultra-violence dans laquelle l’ensemble de notre profession se retrouve totalement engluée.

L’union régionale UFAP exige la création d’établissements spécialisés pour gérer ce genre d’individus ingérables et imprévisibles au sein de nos détentions classiques.

A tous ceux qui diront ou disent déjà que cela c’est bien terminé…N’oubliez jamais que pour notre collègue, et pour tous ceux qui se sont retrouvés dans ce genre de situations inacceptables, que rien n’est plus et ne sera jamais plus comme avant !!!

 

Jeudi 15 juin 2017,

Pour l’union régionale,

Les secrétaires généraux,

Related posts