PRISE D’OTAGE – Tract ANGERS MA

Angers, le 9 février 2018                                                                                                                                 

 

PRISE D’OTAGE

 

En fin de matinée la maison d’arrêt d’Angers à été le théâtre d’une prise d’otage au sein de l’USMP.

Armé d’une arme artisanale un détenu, connu pour sa violence, a retenu au sol un médecin de l’USMP en posant la lame sur son cou.

Le premier surveillant de service appelé sur les lieux et aidé par des agents a réussi à désarmer ce triste individu et le médecin à été extirpé de la salle par les personnels pénitentiaires venus à son secours .

Après l’agression  d’un premier surveillant la semaine passée, un nouveau cap vient malheureusement d’être franchi.

Le mouvement de colère des surveillants du mois de janvier qui faisait suite a des agressions d’une extrême gravité a montré que que nous ne nous  satisfaisions plus des beaux discours sur notre sécurité et la sécurité de tout les intervenants et partenaires.                

L’UFAP EXIGE UNE NOUVELLE FOIS que l’on ne nous envoie plus ce style d’individu qui n’a rien à faire dans notre structure inadaptée

L’UFAP EXIGE DES SANCTIONS EXEMPLAIRES A L’ENCONTRE DE CE DÉTENU

L’UFAP EXIGE QUE LES ACTEURS QUI ONT ÉVITÉ CE QUI AURAIT PU ÊTRE UN TRAGÉDIE SOIT RÉCOMPENSÉS A LA HAUTEUR DE LEUR PROFESSIONNALISME ET DE LEUR COURAGE !

                                                                       Le bureau local                                            

 

Related posts