Ras le bol … – Tract UFAP Unsa Justice CAEN CP

Ras le bol …

Voici trois mots qui depuis quelques semaines, voire quelques mois, alimentent les conversations d’une majorité de 1ers Surveillants qui œuvrent sur notre établissement.

Quoi de plus logique, quand effectivement, leurs conditions de travail, voire leurs conditions de vie fami-liale se détériorent…et à vitesse grand V.

En effet, leur mode de service dégradé, effraie…

 Le nombre de 1ers Surveillants en roulement : c’est 4,
 les heures supplémentaires : c’est à n’en plus finir…pff,
 le service : c’est au mois et encore… quand c’est possible,
 les départs en congés : c’est l’un après l’autre.
Heureusement les quatre 1ers surveillants sont solidaires,
 pour les collègues postes fixes : fini la charte des temps…ils doivent se positionner pour pallier les manquements lors de congés, … bonjour la vie de famille hein !!!,
 le chef de détention : blasé de devoir toujours affronter ses collègues pour rappeler et faire fonc-
-tionner un service public digne de ce nom,
 Dernièrement, on apprend que le QB ne peut être démuni du 1er Surveillant…alors qu’il y a peu
de temps cela ne causait aucun problème…hop et un de moins. Ben bien sûr !!!

Et la liste n’est pas exhaustive…

Au regard de ces éléments, l’UFAP UNSA JUSTICE CP CAEN en appelle une fois de plus à la Direction locale, pour que ce dossier IMPORTANT puisse enfin trouver une réelle issue.

L’UFAP UNSA JUSTICE revendique dans un premier temps :

– un organigramme réel pour ces 1ers Surveillants, c’est-à-dire 14.
– et le respect de l’organigramme local.

De plus, le CP de Caen ayant toujours su « dépanner » certains établissements de la région, (la M.A de Cherbourg en ce moment avec les officiers), pourquoi la Direction locale n’en ferait pas de même à son tour pour ses 1ers Surveillants et ne ferait pas appel comme il se doit aux services de la DISP DE RENNES ?

L’UFAP UNSA JUSTICE CP CAEN, force de propositions, fera le nécessaire sur ce dossier, comme elle a toujours su le faire sur d’autres, aussi et surtout pour que celui-ci avance comme il se doit.
Et n’en déplaise à certains, les Représentants locaux UFAP UNSA JUSTICE CP CAEN continueront, par leur présence, à user l’assise des sièges se trouvant dans le bureau de la chef d’établissement.

Caen le 27 octobre 2017
Le secrétaire local

Related posts