REFUS DE RÉINTÉGRER DES PROMENADES AU BÂTIMENT B

VENT DE RÉBELLION à la MA de Nanterre

                                                                                                                                          Nanterre, le 16 Décembre 2017

Le vendredi 15 décembre 2017, en fin d’ après midi, lors du retour des promenades, environs 40 détenus se trouvant sur la cour du bâtiment B ont refusé de réintégrer leurs cellules.

Les ERIS de la DISP de Paris ont dû être appelées en renfort pour procéder à leur réintégration.

Des détenus « meneurs » ont pu être identifiés et ont été transférés par mesure d’ordre et de sécurité.

L’UFAP-UNSa Justice a pu constater l’efficacité de l’intervention de l’ensemble des personnels qui ont fait preuve d’un très grand professionnalisme pour mettre fin à l’incident.

L’UFAP-UNSa Justice félicite tous les agents pour leur disponibilité et leur implication, ayant permis un retour à une situation normale aux environs de 21h30.

LUFAP-UNSa Justice espère qu’un message fort sera délivré à la population pénale, Force doit rester à la loi.

L’UFAP-UNSa Justice avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur les risques de tensions au sein de la détention liés à cette surpopulation pénale atteignant les 180 % de taux d’occupation.

De plus, le manque d’effectifs récurrent de surveillants contraint le personnel à exercer leurs missions dans des conditions insupportables.

Pour endiguer cette surpopulation, l’UFAP UNSa Justice exige le transfert de certains détenus vers des établissements pour peines .

L’UFAP-UNSa Justice exige que l’effectif de l’établissement soit comblé lors des prochaines promotions de surveillants.

La Direction a l’obligation de réagir avant que cet établissement ne devienne une véritable poudrière ….…

Le Bureau Local

Related posts