Remboursements optiques – Tract UR RENNES

PARLE À MA MAIN

Lors du CTI du 3 janvier 2017, l’UFAP-UNSa Justice a porté à l’ordre du jour un point relatif aux remboursements des frais optiques, puisque certains d’entre vous se voient refuser les dits remboursements au prétexte que toutes les dates ne concordent pas entre elles. Notre courrier syndical de novembre dernier étant resté lettre morte.

L’UFAP-UNSa Justice avait la naïveté de penser que cette problématique serait rapidement résolue avec un minimum de bon sens de la part de nos interlocuteurs. GRAVE ERREUR !!!!

En effet, après avoir exposé les faits et soumis des solutions de bons sens comme cela s’applique sur d’autres DI, solutions qui consistaient à  rembourser à hauteur du devis  accepté par la DI (logique) sans tenir compte des écarts de dates (dès lors que celles-ci sont proches) et de façon exceptionnelle, nous demandions aux représentants de la DI de prendre contact avec la personne de la DRFIP, afin de lui suggérer cette solution qui ne pénalise en rien l’Administration.

La réponse du DIA et de la DRH est unanime ! « NON nous ne ferons pas cette démarche  et il n’est pas question que nous interpellions cette personne qui fait très bien son travail, qui est une grande professionnelle et qui nous rend service sur bien d’autres dossiers!! »

OUAHHH !!! Nous ne vous demandons pas de vous jeter dans le feu, mais simplement de rencontrer la personne pour échanger avec elle sur ce point, et voire si un terrain d’entente est envisageable….C’est possible, c’est bien !, Ce n’est pas possible, tant pis !!

Et bien NON c’est NON !…Manifestement, cette personne leur fait peur et cela se voyait presque sur leurs visages.

 En revanche, avec le plus grand des courages qui soit, nos éminents responsables s’engagent à rappeler aux personnels des ressources humaines le modus operandi pour les remboursements…Sauf qu’ils le connaissent tous et que nous ne parlons dans cette affaire, que de cas exceptionnels à « rattraper » ( 2 % des dossiers).

Cet échange fut long mais, oh combien navrant et désolant,  de voir des responsables hiérarchiques se refuser à toute démarche pour le mieux des personnels placés sous leur responsabilité.  Nous avions franchement l’impression de parler à notre main!! 

 Le fait même de leur indiquer en finalité, et pour les faire réagir un tant soit peu, que cela touchait également des personnels en surendettement ne les a même pas touché…Aucune réaction !!

 Mais, savent-ils encore ce que c’est que d’avoir des problèmes financiers ??

 Et le DI qui était absent, qu’en pense-t-il ?

Le Bureau Régional UFAP-Unsa Justice

                                                                                                     Le 5 janvier 2017

Related posts